8 mars, journée internationale de la femme

La Journée internationale de la femme sera célébrée comme chaque année le 8 mars.

A cette occasion, la FGTA-FO annonce la sortie prochaine de son guide de l’égalité professionnelle femmes-hommes destiné à connaître et faire appliquer l’égalité professionnelle dans votre entreprise.

couv-guide-A5-maquette-EXE

 

Communiqué de la Confédération FO

Égalité au travail femmes/hommes

Ne nous cachons plus derrière notre petit doigt

 

 

Le principe d’égalité de rémunération pour un même travail ou un travail de valeur égale est posé depuis 1972. 43 ans après, où en est-on ? Les femmes touchent toujours en moyenne 25% de moins que les hommes…inégalités qui se retrouvent au moment de la retraite.

 

Pour FO, finies les déclarations de bonnes intentions, il est temps d’appliquer concrètement le principe d’égalité salariale. Pour cela, les critères de fixation des rémunérations doivent être collectifs, transparents et non discriminants.

 

Force Ouvrière demande une réelle transparence des entreprises sur la question des salaires, notamment à travers la remise du rapport de situation comparée (RSC). L’analyse des écarts doit obligatoirement intégrer toutes les composantes de la rémunération (salaire de base, primes…) et détecter l’origine des inégalités pour mieux les traiter.

 

S’attaquer à la question des écarts de salaires implique aussi de s’interroger sur les grilles de classification. Leur conception n’est pas toujours neutre du point de vue du sexe, elle est même parfois le reflet des stéréotypes.

 

Pour faire avancer ces questions, Force Ouvrière rappelle le rôle fondamental de la négociation collective dans les branches et dans les entreprises.

En parallèle, FO exige que les pouvoirs publics prennent leur responsabilité en garantissant le respect de la législation relative à l’égalité professionnelle et salariale, en particulier la fourniture du RSC et la condamnation des entreprises.

PARTAGER
Share Button