Accueil FGTA Présentation Mieux nous connaître La naissance de la CGT-Force Ouvrière

La naissance de la CGT-Force Ouvrière

En 1884, une loi autorisant la création de syndicats permet aux travailleurs de s’organiser.

C’est ainsi qu’en 1895 se crée en France la première organisation syndicale interprofessionnelle ouvrière qui prend le nom de Confédération Générale du Travail (CGT).

En 1906, lors de son congrès à Amiens, la CGT adopte une résolution dite "Charte d’Amiens" dans laquelle elle affirme son indépendance à l’égard des partis politiques et sectes philosophiques et religieuses.

Suite à l’avénement du parti communiste en France en 1920, bien que minoritaires au sein de la CGT, ses militants n’auront de cesse de tenter de "noyauter" le syndicat. D’où une première scission en 1921, suivie d’une réunification en 1936, d’une seconde en 1939 suivie d’une nouvelle réunification en 1943.

Après la seconde guerre mondiale, les communistes prennent le pouvoir au sein des instances dirigeantes de la CGT. C’est alors que les militants syndicaux demeurés fidèles à l’indépendance du syndicat, donc à la Charte d’Amiens, décident de créer le 18 décembre 1947 la CGT-FO.