Présentation - Artisanat Alimentaire

<< Branches d'activités >>
> Les branches artisanales du commerce alimentaire
> Les mareyeurs, saleurs, saurisseurs

Le secteur représente 328 000 salariés pour 113 563 entreprises de boucherie (triperie), poissonnerie, charcuterie (traiteur), boulangerie, chocolaterie (confiseur), crémerie- fromagerie, détaillants en fruits et légumes, épicerie (bio), et pâtisserie (glaciers).

Fortement mobilisé sur le terrain et force de proposition constante, FO est un inter- locuteur privilégié au sein des commissions paritaires. De fait, la branche profes- sionnelle est caractérisée par une certaine ouverture au dialogue social que favorise sans doute la petite taille des entreprises (TPE). Des conditions spécifiques qui ont permis de négocier des droits conventionnels inédits. C’est le cas, en particulier, avec la mise en place d’un régime frais de santé obligatoire. Une mesure sociale forte revendiquée par la FGTA-FO et adoptée de- puis par de nombreuses autres branches professionnelles.

Les objectifs que nous suivons aujourd’hui sont multiples. Ils touchent à la prévention afin de réduire au maximum les risques médicaux inhérents à chaque type d’activité (carie dentaire, asthme, troubles musculo-squelettiques…). Ils concernent aussi la formation professionnelle afin de donner des perspectives aux salariés et leur permettre d’évoluer tout au long de leur activité (reprise de leur ancienne entre- prise, évolution professionnelle…). Ces formations qualifiantes et reconnues favo- risent l’emploi et le recrutement dans des entreprises qui souffrent fréquemment d’un manque de repreneur.

Complémentaire santé, qualification des salariés, revendication sur l’obtention d’un 13e mois…l’augmentation du pouvoir d’achat des salariés est plus que jamais notre priorité.

 

 

PARTAGER
Share Button