Boulangerie-Pâtisserie industrielle, FO fait monter les salaires

Winston Churchill disait : « Je suis toujours prêt à apprendre, bien que je n’aime pas que l’on me donne des leçons ! »

A la commission paritaire de branche du 19 avril 2017 qui traitait des salaires minima de branche, les employeurs ont commencé par nous expliquer les notions économiques qui les freinaient dans leurs choix de répondre favorablement à nos demandes.

Après une suspension de séance, la délégation patronale a proposé 1.5 % sur les deux premiers niveaux + 14 euros sur tous les autres, ce que toutes les OS ont refusé.

C’est alors que les leçons ont commencé, tout d’abord en mettant en avant notre irresponsabilité face à la situation économique des entreprises, l’avenir incertain au vu des échéances qui nous attendaient, etc., etc., etc.

N’acceptant pas ces leçons inappropriées, la délégation FO, conduite par Christian Crétier (Secrétaire fédéral), accompagné de Joseph Camus (UD Savoie) et Erik Melice (Holder) est intervenue pour rappeler les allègements de charges sur les bas salaires qui bénéficient aux employeurs, que la dernière augmentation datait d’octobre 2015 et que, depuis, personne n’avait été signataire et que deux niveaux sont sous le Smic ! FO a proposé alors de garder les 1.5 % pour les bas niveaux et de rajouter 1.2 % chez les AM et cadres (au lieu des 14 euros).

Après une dernière suspension de séance, la délégation patronale avait revu quelque peu sa position conformément aux demandes de notre organisation.

Voici les augmentations par niveau :

OE1 : 1.6 % ; OE2 : 1.5 % ; OE3 : 1.5 % ; OE4 : 1.5 % ; OE5 : 1.45 % ; OE6 : 1.4 % ; OE7 : 1.35 % / TA1 : 1% ; TA2 : 1 % ; TA3 : 1% ; TA4 : 1 % ; TA5 : 1% / CA1 : 1 % ; CA2 : 1 % jusque CA5 : 1%

Sur ces dernières propositions, la délégation FO a donné son accord. Nous avons pris nos responsabilités et signerons ! Les salariés ne disposant pas d’organisation syndicale et qui n’ont que la négociation de branche pour faire évoluer leur grille de salaires sont les premiers concernés par cette avancée obtenue par FO !

Christian Crétier, Secrétaire fédéral

PARTAGER
Share Button