Carrefour Hypers, les élus FO rassemblés sur les sujets d’actualité

Le lundi 20 novembre, les syndicats FO Carrefour hypermarché se sont réunis en assemblée dans les locaux de la Confédération. Près de 150 représentants FO étaient présents pour cette journée chargée en actualité.

Les restructurations services administratifs (PAM/RAM/stations services), ont été évoquées par Véronique Hercent, secrétaire du CCE et débattus par l’ensemble des participants.

Le projet d’accord de sécurisation des ouvertures du dimanche matin négocié par FO a été expliqué en détails par Dominique Moualek, le nouveau délégué national hypermarché.

Michel Enguelz, Délégué de Groupe, a rappelé que cet accord laissait aux élus des magasins la décision de valider localement, ou pas, son application, et a précisé qu’il serait signé le 23 novembre. Ce texte instaure ainsi un véritable droit de veto aux élus des magasins.

Ce droit est renforcé par une possibilité de revenir sur cette première décision au bout de 18 mois.
Cet accord sera le seul accord dans toute la distribution qui laissera le dernier mot au comité d’établissement et aussi celui qui donnera le plus de garanties et de droits aux salariés dans le cas d’ouvertures du dimanche matin.

Isabelle Sabard, Déléguée Centrale d’Entreprise, et André Denis Terzo, Délégué National Hypermarché adjoint, ont fait une présentation des conséquences pour l’avenir de la mise en place du Comité Social Economique (CSE).

Ils ont aussi abordé le dossier de location gérance et les deux magasins (Montluçon et de Château Thierry) évoqué lors de la première réunion de concertation organisée par la Direction.

La fin de matinée fut consacrée au nouveau cycle d’élections débuté au mois de mars 2017. Le bilan des élections ayant précédé l’officialisation des ordonnances du 23 septembre montre une progression des voix pour Force Ouvrière et une nouvelle chute de la CGT, qui comme dans les Market baisse de près de 5%.

L’après-midi a été consacrée à une information sur les conséquences des ordonnances Macron ainsi qu’à l’étude du projet d’accord de sécurisation des ouvertures du dimanche matin, avec une analyse détaillée de l’ensemble du texte de l’accord, pour les magasins concernés.

Dominique Moualek et Eric Goulenok

PARTAGER
Share Button