Chez Savencia, le CSE est là mais pas le pouvoir d’achat

Après de longues négociations, les organisations syndicales et le groupe Savencia (Caprice des Dieux, Carré frais, St Môret, Tartare, etc.) sont tombés d’accord pour la mise en place du Comité Social et Economique et son mode de fonctionnement.

Parallèlement, les négociations annuelles obligatoires se tiennent un peu partout dans chaque filiale.

La délégation FGTA-FO a revendiqué 3,5% d’augmentation générale et, malgré une bonne année 2018 consécutive aux annonces faites par le groupe, les directions respectives restent très frileuses.

Ainsi, des directives ont été passées pour ne proposer dans les entreprises du groupe qu’1,3% d’augmentation… loin des enjeux actuels autour du pouvoir d’achat.

Sur le site de Grand’Ouche, FO a ainsi refusé de signer un accord prévoyant 1,5% d’augmentation des salaires et 50 euros supplémentaires pour la prime de vacances.

Jean-Pierre Seno, coordonnateur FGTA-FO groupe Savencia

PARTAGER
Share Button