Conférence professionnelle FO des Hôtels-Cafés-Restaurants

Ce jeudi 11 avril 2019 a eu lieu la conférence professionnelle du secteur des hôtels, cafés et restaurants.

Nous avons constaté, non sans fierté, l’augmentation importante du nombre de participants.

Cette conférence a été ouverte par le Secrétaire général, Dejan Terglav, qui a exposé l’actualité nationale et fédérale.

Il a insisté sur le besoin de résistance et a rappelé la disposition entière de la Fédération à aider ses syndicats et ses adhérents dans leurs missions de plus en plus difficiles et de plus en plus complexes sur le plan juridique.

Dejan Terglav a aussi rappelé que la Fédération a toujours été contre la mise en place du CSE, un moyen à ses yeux d’affaiblir la parole et l’action syndicale.

Les participants sont très préoccupés par les nouvelles stratégies des entreprises dans le cadre des négociations annuelles obligatoires et dans la mise en place des Comités Sociaux Economiques. En effet, plusieurs entreprises se vantent de ne pas signer des grilles de salaires ou de la mise en place des CSE par décisions unilatérales. Cette volonté de mettre à l’écart les organisations syndicales a pour effet, le recul des droits des salariés et, même dans certains cas, la difficulté de maintenir leurs acquis.

Dans le cadre du développement de la syndicalisation, Laurent Rescanières, Secrétaire fédéral, a su sans difficulté faire passer le message de la nécessité de travailler en réseau et surtout, de la mise à disposition de plusieurs chargés de mission expérimentés pour les aider dans la recherche de candidats pour la réussite de leurs élections et l’élargissement de leur périmètre de représentation sur le territoire national. Les participants ont adhéré à l’idée de la nécessité d’une coordination efficace et d’une action en réseau, afin de maximiser leurs moyens dans la réussite de leur mission et surtout de leurs élections.

Les délégués ont très favorablement accueilli la mise en place de nouveaux outils à leur service et, notamment, l’importance de la plateforme avantages. Ils la considèrent comme un outil afin de stimuler l’adhésion tout en jouant un rôle non négligeable dans l’amélioration du pouvoir d’achat de nos adhérents.

Ils reconnaissent l’implication positive de la Fédération dans la vie des syndicats : préparation des élections, qualité de la formation de l’INACS, renforcement des aides juridiques…

Patricia Drevon, Secrétaire fédérale, a abordé le sujet de la formation professionnelle et le CPF de transition, un service complémentaire que les adhérents pourront apporter à leurs mandants.

La représentante de Malakoff Médéric-Humanis a exposé les nouvelles règles relatives au régime de frais santé et notamment le 100 % santé. Elle a aussi donné des éléments de négociation que nos représentants pourraient appliquer au sein de leurs entreprises.

Concernant l’implication forte de la FGTA-FO dans l’acquisition de nouveaux droits au sein de la branche, Nabil Azzouz, secrétaire fédéral en charge du secteur, a annoncé plusieurs nouveaux acquis, notamment dans le domaine de la santé :

  • L’augmentation des garanties dentaires applicables pour l’année 2019. Sur les prothèses le passage de la garantie de 240 % à 300 % de BRSS l’ajout d’une garantie implantologie à 300 € par an et par bénéficiaire.
  • Le maintient le taux d’appel jusqu’à 2021 à 28 €
  • L’augmentation des garanties dentaires.
  • Mise en place d’un système d’aide aux aidants

Consciente de l’enjeu de la maîtrise de l’expression écrite pour la réussite scolaire et l’employabilité, l’action sociale de la branche Hôtels-Cafés-Restaurants et sous l’impulsion de la FGTA-FO, a mis en place un accès complet pour les salariés et leurs familles au Projet Voltaire.

C’est un outil numérique leur permettant d’aider leurs enfants dans les difficultés qu’ils peuvent rencontrer en orthographe notamment.
Les salariés pourront y accéder via les liens ci-dessous

Enfin, Nabil Azzouz a alerté sur les dérives du système de la Franchise : son accélération nous oblige à la nécessité de responsabiliser les franchiseurs par l’insertion d’un volet social dans les contrats de franchise.

PARTAGER
Share Button