Conférence professionnelle FO du commerce de gros

Les 7 et 8 février 2018, une partie des délégués syndicaux de la branche commerce de gros se sont retrouvés à la Fédération pour faire un point sur la situation des entreprises de la branche en présence de Richard Roze, secrétaire fédéral, et Jacky La Soudière, chargé de mission. Autour de la table étaient présents les élus de Biocoop, Cartry, Brake et de Toupargel.

Un sujet important a été mis en avant, celui des élections professionnelles et du fameux CSE (Comité Social et Économique). L’inquiétude à ce jour se situe au niveau des entreprises qui ont des sites sur le plan national. Quel y serait l’avenir de nos élus (DP, CHSCT et CE) et de leur capacité à assurer leur mission ? Par exemple, chez Toupargel, le CSE pourrait avoir comme conséquence de faire passer le nombre d’élus titulaires de 145 pour 2350 heures mensuelles de délégation à 26 élus pour 650 heures.

Maitre Riera, avocat-conseil de la Fédération, a expliqué que les protocoles électoraux devront précéder un accord collectif qui va définir le nombre d’élus, les heures qui leur seront données, et dans lesquels il faudra obtenir le maximum de représentant de proximité qui devront avoir eux aussi des heures de délégation pour assurer leurs mandats.

Pour y parvenir, Maitre Riera a conseillé d’instaurer un rapport de force. Les DS FO devront expliquer à la direction que s’il n’y a pas de délégué de proximité, cela entrainera des conflits locaux, des visites d’inspecteurs du travail, et sans parler des réunions CSE qui devront aborder l’ensemble des questions DP, CHSCT et CE, réunions qui risquent de s’éterniser sur plusieurs jours.

Dejan Terglav, secrétaire général de la FGTA-FO, est venu expliquer que la situation ne va pas s’arranger avec les nouvelles technologies, la robotisation à outrance, qui en plus de réduire le travail, déshumanise les magasins et bientôt le travail en général. Dejan Terglav a témoigné de son inquiétude quant à l’avenir de nos enfants et s’est interrogé sur la responsabilité des grands de ce monde sur la stabilité et la paix.

 

Ces deux jours ont été très appréciés par tous et, à la demande de Dejan, une nouvelle rencontre devrait avoir lieu à la rentrée.

 

PARTAGER
Share Button