FGTA-FO Artisanat alimentaire magazine n°8

Edito

« Avec la FGTA-FO, agir au coeur du changement »

Chers lectrices, chers lecteurs,

Le renversement de la hiérarchie des normes qui a ramené nombre de négociations au niveau de l’entreprise, est créateur d’inégalités en droits pour les salariés, et d’inégalités économiques pour les entreprises, ce qui ne restera pas sans conséquences pour l’emploi.

C’est la raison pour laquelle nous, organisations syndicales et patronales, avons un rôle à jouer dans la défense des Conventions collectives nationales de branche qui permettent de protéger les salariés et de s’adapter aux spécificités de notre secteur.

Ainsi, la création d’un Opco (organisme de formation) dédié à l’artisanat et en adéquation avec la typologie de ses entreprises, additionné au rôle accru de la branche professionnelle dans le pilotage de la politique de formation, constitue une véritable opportunité pour crédibiliser et valoriser l’action paritaire auprès des salariés. Aussi, je lance un appel à toutes les familles de l’artisanat : le bon sens doit les faire se retrouver dans cet Opco pour que l’Etat donne son agrément et que nous poursuivions ensemble notre travail collectif.

Avec la signature d’accords de salaires ou d’amélioration des garanties du régime de remboursement des frais de soins de santé, la FGTA-FO a démontré qu’elle était force de proposition et une interlocutrice incontournable du dialogue social pour faire avancer les droits des salariés et améliorer leur pouvoir d’achat tout en préservant la pérennité de la branche.

C’est dans cette logique constructive que la FGTA-FO s’inscrit : créer du progrès social avec réalisme et détermination dans le but de faire grandir la profession en donnant de véritables perspectives aux salariés. A titre d’exemple, FO revendique l’instauration d’une véritable prime de fin d’année prenant en compte les différents éléments variables dans tous les métiers de l’artisanat, revendication qui a abouti dans la boucherie.

Développer notre représentativité, notamment dans les entreprises de plus de 50 salariés, sera une des clefs du succès de notre plateforme de revendications.

Aussi, j’appelle les salariés de l’artisanat à se rapprocher de la FGTA-FO pour nous donner plus de poids dans la négociation.

Pour le quotidien et pour l’avenir, employeurs comme salarié(e)s pourront compter sur la FGTA-FO dans l’objectif de construire et faire perdurer un dialogue social de qualité.

Didier Pieux
Secrétaire fédéral FGTA-FO


Au sommaire : dossier sur l’apprentissage, rencontre avec les apprentis du CFA de l’Ecole Professionnelle de Boucherie, Label “Destination chocolatiers engagés”, Congrès de St-Malo : la recette d’un buffet artisanal d’exception, Christiane Délicourt, une passion pour le métier de primeur, etc.


Pour télécharger le FGTA Magazine Artisanat alimentaire n°8, rendez-vous ici (adhérent uniquement)

 

PARTAGER
Share Button