FGTA-FO Magazine n°96

FGTA-FO_LeMagFédé96_Web_Page_01Aujourd’hui, les signaux d’accélération de l’entrée des nouvelles technologies dans le monde du travail sont au vert.

La digitalisation, la robotisation et l’intelligence artificielle ont envahi notre quotidien et notre environnement professionnel, si bien qu’aujourd’hui plus personne ne songerait à se séparer de son smartphone ou à voyager sans son GPS, ou bien à revenir sur l’automatisation des chaines de production.

La question n’est pas de savoir si cette révolution technologique est une bonne chose pour l’avenir des salariés, mais de savoir dans quelles conditions sociales les entreprises vont accompagner ces changements. Rien ne sera plus comme avant, qu’on le veuille ou non. Selon certaines études, 30 à 70 % des emplois de nos secteurs vont être touchés. Des emplois vont disparaître dans la logistique, la grande distribution, la restauration, l’agriculture et l’agroalimentaire.

Des drones livreurs de pizza, des commerciaux, des administratifs et des nounous humanoïdes… Ceci n’est pas le scénario d’un futur « blockbuster hollywoodien », mais bel et bien la réalité de nos vies dans les 5 à 10 années à venir. Le monde idéal selon Google et le Medef, car les robots ne revendiquent pas, ne partent pas en vacances et ne tombent pas malade.

Face à ces changements sans précédent et face à un monde de plus en plus individualiste, le syndicat a encore un rôle à jouer dans le collectif. Nous devrons rester force de proposition en continuant à faire vivre le dialogue social et en nous formant pour mieux comprendre les tenants et les aboutissants de ce nouveau modèle. Il faudra continuer de défendre l’intérêt des salariés et notamment celui des salariés isolés ou des travailleurs à domicile, qui sont parmi
les plus fragiles.

Dans le pire des scénarios, certains prospectivistes parlent déjà de la mise en place d’une allocation unique, qui serait versée aux salariés dont le poste disparaîtra au profit des nouvelles technologies. Cette perspective d’un monde à deux vitesses va nous obliger à nous poser des questions existentielles auxquelles nous n’étions pas préparés. La Fédération est lucide. Rien n’arrête le progrès, mais rien n’arrête non plus le syndicat.

Dejan Terglav
Secrétaire général

Au sommaire : Dossier sur les nouvelles technologies, enquête sur l’automatisation et la mécanisation, le handicap, portraits croisés, actualités de terrain et internationales, les nouvelles règles de la formation, etc.

Pour télécharger le FGTA-FO Magazine n°96, rendez-vous dans outils de communication, rubrique magazine fédéral

PARTAGER
Share Button