FO en chasse !

Le week-end du 5 et 6 août, la FGTA-FO et l’Union Départementale de l’Orne avaient décidé de se montrer à la 25ème fête de la Chasse aux Haras du Pin et de tenir un stand pour se tenir aux aguets !

La présence de FO à cette manifestation s’est révélée une excellente idée car les visites ont été nombreuses, de l’Ile-et-Vilaine, de la Manche, de la Seine-Maritime, de l’Eure-et-Loir, de l’Eure et bien sûr de l’Orne.

Se montrer sur le terrain est plus que jamais une nécessité, les discussions le prouvent. Les salariés qui sont venus à notre rencontre, pressés par le temps pendant leur travail, ne peuvent se renseigner sur leurs droits. Pendant une fête de cette nature, les conditions sont différentes et, en famille, ils viennent réfléchir à leur situation, leur évolution professionnelle et leur pouvoir d’achat. Certains se sont montrés très satisfaits qu’un syndicat se mobilise tout un week-end pour les renseigner.

C’est pour FO l’occasion d’expliquer le pourquoi du syndicalisme, la nécessité de s’organiser pour se défendre, grâce à la complémentarité de notre présence, les unions départementales en spécialistes de l’interprofession, leur proximité géographique et les fédérations pour les problématiques liées aux métiers, à la négociation de branche par des outils de soutien juridique, de communication syndicale et de formation.

Le passage de la sénatrice Nathalie Goulet, dimanche matin, a permis d’évoquer le sujet de la représentation du personnel et de l’importance de conserver les mandats séparés des représentants au comité d’entreprise, délégués du personnel et CHSCT. Madame Goulet a souhaité prolonger cette rencontre par une visite ultérieure en vue de découvrir le fonctionnement de la FGTA FO et d’avoir un échange d’idées sur les réformes préparées par le gouvernement actuel.

Les camarades lui ont présenté notre campagne électorale en cours, pour la recherche de candidats aux élections chambre d’agriculture, raison principale de notre présence sur les Haras du Pin.

La représentation des salariés dans cette instance est plus que jamais capitale pour faire entendre leurs revendications à l’heure où toutes les décisions semblent devenir centralisées sur un seul homme… dans notre pays.

PARTAGER
Share Button