FO se mobilise chez Coca-Cola contre les suppressions d’emplois et les atteintes aux droits des salariés

Communiqué de l’EFFAT

Les syndicats européens en action pour dénoncer l’attaque de Coca-Cola à l’emploi et aux droits des travailleurs !

Depuis la création de Coca-Cola European Partners (CCEP) en 2016, les syndicats ont dénoncé la poursuite des attaques contre l’emploi et les demandes incessantes pour plus de flexibilité du travail. Au cours des 2,5 dernières années, plus de 2500 emplois ont été détruits, ce qui équivaut à environ 10% de l’effectif total du CCEP au moment de sa création.

CCEP s’enorgueillit de ses engagements environnementaux et sociaux, mais ne poursuit que l’intérêt de ses actionnaires. Dans le but d’atteindre des dividendes records, des changements sont mis en oeuvre sans tenir compte des répercussions négatives sur les travailleurs, leurs familles et l’ensemble des communautés où se trouvent les sites et les usines.

Une telle stratégie échappe totalement à l’emprise locale. Les représentants des travailleurs et les syndicats ont essayé de se faire entendre et de convaincre la direction de prendre en compte leurs préoccupations, en vain.

La mise en place d’un comité d’entreprise européen qui fonctionne bien pourrait être une évolution positive pour le CCEP dans son ensemble, car elle permettrait une gestion durable et responsable du changement et un processus d’information et de consultation au niveau approprié, où les décisions sont prises.

Cependant, près de trois années se sont écoulées depuis le début des négociations du CEE, mais un accord semble loin d’être conclu. Les représentants des travailleurs se trouvent
confrontés à un obstacle majeur dans l’attitude agressive et non professionnelle de la délégation de la direction. Par l’intimidation plutôt que par des négociations, la direction tente d’imposer un CEE avec un rôle limité et faible.

Parmi d’autres propositions inacceptables, la direction du CCEP souhaite qu’un CEE soit consulté :
 uniquement lorsque des décisions sont déjà prises et
 uniquement dans des circonstances extraordinaires limitées et
 uniquement lorsque l’impact de ces décisions atteint des seuils très élevés, et
 uniquement lorsque ces décisions ont des conséquences négatives directes (pertes d’emplois) et
 uniquement lorsqu’elles surviennent en même temps dans plus de pays

De cette façon, le CEE serait privé de ses responsabilités fondamentales, c’est à dire d’établir un dialogue constructif permanent avec la direction et d’être informé et consulté sur l’impact potentiel d’une question à un stade précoce, avant que les décisions soient prises !

Par ailleurs, la direction rejette la demande unanime du GSN de faire assister le CEE par l’EFFAT, notre Fédération syndicale européenne, un partenaire social reconnu au niveau européen.

L’EFFAT fait partie de plus de 130 CEE, y compris d’autres CEE fonctionnant actuellement dans le système européen Coca-Cola. Il n’y a aucune raison d’exclure l’EFFAT du futur CEE du CCEP !

Dans ce contexte, les organisations membres de l’EFFAT avec représentation auprès du CCEP demandent au CCEP de :
 Arrêter de détruire des emplois !
Les suppressions d’emplois et les initiatives d’externalisation ainsi qu’une demande de flexibilité sans fin ne peuvent être la seule stratégie que le CCEP entreprend pour maximiser ses profits.
 Considérer les gens avant le profit !
La valeur actionnariale ne peut pas être le seul intérêt poursuivi par la direction.
 Respecter chaque travailleur !
Une entreprise qui consacre des ressources importantes au soin de sa marque et de sa réputation doit avant tout respecter les droits et le bien-être de son plus grand atout, les employés !
 Participer aux négociations du CEE avec une nouvelle attitude !
Les agressions verbales et les comportements non professionnels des représentants de la direction ne seront plus tolérés. Nous voulons un CEE qui fonctionne bien, qui permette une consultation significative et qui respecte les définitions et les obligations du cadre juridique applicable.
 Reconnaitre le rôle de l’EFFAT !
L’EFFAT est notre Fédération syndicale européenne et possède une longue expérience dans les comités d’entreprise européens. L’EFFAT est un partenaire social reconnu au niveau européen. Nous voulons que l’EFFAT fasse partie du CEE de CCEP ! Et nous voulons que le CCEP établisse un dialogue permanent avec l’EFFAT !

Nous attendons de Coca-Cola qu’elle réponde à nos exigences !
Nous attendons de Coca-Cola qu’elle respecte la #démocratie au travail !
Et nous continuerons jusqu’à ce que nos voix soient entendues !

PARTAGER
Share Button