Guide 2017-2018 du salarié de l’artisanat alimentaire

Edito

« Consolider notre position auprès des salariés afin de déjouer les menaces qui pèsent sur leurs acquis sociaux »

C’est avec un immense plaisir que je vous adresse cette édition 2017-2018 du guide à des salariés de l’artisanat alimentaire. Les commerces de proximité sont en pleine expansion et vous êtes des plus en plus nombreux à faire le (bon) choix de l’artisanat alimentaire. Gageons que ce guide vous sera précieux et qu’il vous permettra de mieux connaître vos droits. La FGTA-FO et moi même nous sommes mobilisés et avons parfois âprement négociés pour que ces droits deviennent une réalité. Il est indispensable que l’information soit connue de tous les salariés du secteur pour qu’ils puissent exercer leur activité en toute connaissance de cause. C’est dans ce sens que nous avons retravaillé ce nouveau guide et nous espérons qu’il saura répondre à vos attentes.

Les résultats obtenus dans les dernières élections TPE sont parfois en demi-teinte, mais ils montrent que vous êtes globalement satisfait de notre action. Le cap est maintenu dans la plupart des cas et la représentativité de la FGTA-FO augmente même dans certaines branches. Il paraît néanmoins nécessaire de solidifier notre socle et de renforcer notre position afin d’amplifier cette dynamique lors des prochaines élections. Il s’agit là d’un enjeu majeur au vue des décisions qui pourraient être prises prochainement par le nouveau gouvernement dans le cadre de la réforme du code du travail visant à accorder plus de flexibilité à l’entreprise au détriment des accords de branche.

L’action menée en faveur des salaires qui donne perspectives d’évolution à chacun, en faveur de la santé, avec des garanties performantes et des cotisations maîtrisées, ou encore en faveur de l’action sociale qui permet de financer le reste à charge de vos frais de santé les plus lourds montre bien la nécessité de maintenir la Convention collective c’est-à-dire la possibilité de négocier vos droits au niveau de chaque branche et non au niveau des entreprises. C’est une question de justice sociale. Dans chaque secteur d’activité chaque salarié à travail égal doit bénéficier des mêmes droits. C’est dans ce cadre conventionnel que nous pouvons continuer à défendre les intérêts des salariés au cas par cas.

Faces aux menaces qui pèsent, nous avons décidé de mettre en place rapidement un plan d’action afin que nous puissions rester l’interlocuteur incontournable de l’ensemble des salariés de l’artisanat alimentaire. Plus que jamais nous serons vigilants au cours des prochains mois à ce que vos acquis sociaux soient préservés et sécurisés.

Didier Pieux,
Secrétaire fédéral du secteur de l’artisanat alimentaire

Sommaire

Grilles de salaires, protection sociale, formation : Boulangerie – Poissonnerie – Pâtisserie – Commerce de détails – Boucherie – Charcuterie – Chocolaterie

Pour télécharger le guide 2017-2018 du salarié de l’artisanat alimentaire, rendez-vous dans la rubrique communication sectorielle (adhérent uniquement)

PARTAGER
Share Button