Jeudi 17 mai 2018, grève et manifestations à l’ONF

Forêt pour tous ? Gestion durable ? Notre pays fait de grands discours mais ne montre plus l’exemple.

La gestion durable des forêts publiques est remise en cause par la direction de l’ONF. Protection, biodiversité et accueil du public sont sacrifiés sur l’autel de la rentabilité de court terme. Les forêts sont de plus en plus considérées comme de vulgaires usines à bois à mettre au service de l’industrie.

L’ONF est un établissement public composé de 6000 fonctionnaires et de 4000 salariés de droit privé. Sa direction prétexte, comme à la SNCF, d’un déficit creusé par des décisions gouvernementales :
– pour remettre en cause son statut d’établissement public employant des fonctionnaires et ainsi préparer la privatisation de la gestion des forêts publiques.
– pour tenter de faire passer en force une convention collective qui revoit à la baisse les rémunérations de nombreux salariés. Pas de gestion durable sans « progrès » social !

A l’heure où les forêts souffrent déjà des effets du réchauffement climatique, les services qu’elles rendent à tous les citoyens sont menacés : protection de l’eau, de l’air, du climat, des personnes, des biens, des paysages, de la biodiversité… Les forêts ont donc plus que jamais besoin d’un service public dédié qui oeuvre… à long terme… dans l’intérêt général.

La casse environnementale et sociale : Ça suffit !!!

Grève nationale et manifestations à Nancy, Macon, Avignon, Toulouse et Le Mans

PARTAGER
Share Button