La saga continue dans la restauration : après « Clément », est-ce le tour du groupe FLO ?

Maison mère des enseignes « Hippopotamus », « Tablapizza », « Taverne de Maître Kanter », ou « Bistro Romain »…, le groupe FLO est-il sous perfusion ?
Le groupe survit grâce à la réserve de 6,2 millions d’euros mise à sa disposition par son principal actionnaire, la Financière FLO, et sur le moratoire accepté par les créanciers ; deux mesures qui cesseront de produire tout effet après le mois d’avril. Que se passera-t-il ensuite ?

La crise n’explique pas tout !
La crise a eu un impact important sur le secteur de la restauration, mais certaines chaînes, parfois pilotées par des fonds d’investissement, sont guidées par une rentabilité à outrance et une vision à court terme qui relèguent les salariés et les clients à de simples variables d’ajustement.

La FGTA-FO restera vigilante sur l’impact de ce bouleversement sur l’emploi et sur les acquis des salariés. Elle reste à la disposition de ses représentants au sein du groupe pour les accompagner dans ce sens.

PARTAGER
Share Button