Le FGTA-FO Artisanat alimentaire magazine n°5 est disponible

Chers lectrices, chers lecteurs,

La FGTA-FO toute entière est mobilisée contre le projet de loi “Travail” à l’heure où le texte est entre les mains des parlementaires. Elle n’a pas de sens car la flexibilité ne va en aucun cas faire baisser le chômage. Il faut arrêter avec
l’idée que le Code du travail est responsable des maux de notre économie. Les longues années de politique libérale que nous avons traversées le démontre : le taux de chômage ne cesse de grimper.

Ce projet de loi, conçu pour répondre aux attentes du patronat des grandes entreprises, est totalement éloigné des besoins des Très Petites Entreprises… et bien-sûr de ceux des salariés. Il met en cause les fondamentaux du Code du travail et donc de la protection des salariés.

L’inversion de la pyramide des normes, qui donne la primauté aux accords d’entreprise sur les accords de branches, est inacceptable pour la FGTA-FO. Dans les TPE de l’artisanat alimentaire où très souvent il n’y a pas de Délégué syndical, qu’en sera-t-il du dialogue social si les accords paritaires conclus dans les branches professionnelles ne servent plus de socle minimal ? C’est là un vrai danger pour les droits des salariés.

FO s’oppose aussi au plafonnement des indemnités prud’homales qui envoie un mauvais message aux employeurs. Si certaines entreprises sont contraintes de fermer suite à une condamnation, c’est regrettable pour les salariés, mais c’est aussi qu’à la base il y a eu tricherie.

Ceux qui respectent les règles n’ont rien à craindre. Avec le plafonnement, les employeurs fraudeurs sauront à quoi s’en tenir et pourront prévoir ce type d’amendes dans leur budget. Cette prime à la casse sociale va créer une véritable concurrence déloyale pour les nombreux employeurs honnêtes.

C’est dans ce contexte difficile que la FGTA-FO travaille en ce moment à l’élaboration d’un guide spécifique sur les droits des salariés des TPE. Nous le mettrons bientôt à votre disposition. Dans l’artisanat, le dialogue social paritaire fonctionne. Pour preuve, dans toutes les branches des accords relatifs aux grilles de salaires ont été signés. Vous les retrouverez bien sûr dans ce guide, mais aussi dans le dossier du présent magazine.

FO a été moteur dans ces négociations pour protéger et développer votre pouvoir d’achat. Ce n’est pas pour rien que nous revendiquons être le syndicat du bas de la fiche de paie ! J’en profite pour vous rappeler l’importance des élections TPE qui auront lieu fin 2016. Si vous souhaitez entretenir cette dynamique de progrès social, il faudra voter et faire voter FO ! Je compte sur vous.

Bonne lecture,
Didier Pieux
Secrétaire fédéral FGTA-FO

Pour télécharger le FGTA-FO Artisanat alimentaire magazine n°5, rendez-vous ici

PARTAGER
Share Button