Le point sur les négociations dans l’Esthétique

Lors de la négociation de branche dans l’Esthétique du mercredi 27 février, les points suivants ont été abordés :

  • Point OPCO :

La FGTA-FO a signé l’avenant pour désigner le nouvel opérateur de compétences des entreprises de proximité.

L’obligation liée à la loi sur l’avenir professionnel mettant fin aux OPCA, nous avions, fin décembre, signé un accord afin de définir en fonction du rapport Marx-Bagorski que l’OPCO qui correspondrait le plus au profil des salariés de l’esthétique serait l’OPCO secteur 10 (artisanat, métiers de proximité, etc.), mais au jour de la rédaction de l’accord, l’OPCO prédéfini pour ce secteur n’ayant pas encore d’existence, nous avons dû faire un accord en se fixant seulement sur le secteur.

C’est pourquoi, nous avons fait un avenant afin de nommer l’OPCO qui aujourd’hui sera l’OPCO des entreprises de proximité.

 

  • Classification

Nous travaillons sur la révision de nouveaux postes qui ne figuraient pas sur les classifications, nous sommes en train de rajouter un coefficient. Pour l’instant nous sommes toujours en négociation.

 

  • Salaires

Lors de la première négociation des salaires, FO a revendiqué 3% d’augmentation sur toute la grille.

Deux organisations patronales ont fait une proposition à 1,5%, quant à la troisième 0,5% avec comme argumentation que beaucoup d’instituts ferment à l’heure actuelle.

Nous attendons donc la troisième négociation qui aura lieu le 21 mars puisqu’aucune organisation syndicale ne peut accepter un taux si bas, bien en deçà de l’inflation.

 

  • Guide TMS

Dans le cadre du régime complémentaire frais de santé par le biais des fonds du haut degré de solidarité, nous étudions la mise en place d’un guide de bonnes pratiques : les bonnes positions à respecter, le matériel réglable, des exercices à mettre en place en institut, etc.

Nous avons apporté nos dernières remarques et débattu de la manière avec laquelle ce guide pourra être diffusé à tous les salariés.

 

  • Frais de santé

La FGTA-FO a pris part à la signature de l’avenant qui permet aux enfants des esthéticiennes qui sont étudiants d’être couverts par la complémentaire frais de santé de leurs parents, non plus jusqu’à 18 ans mais 26 ans.

Stéphanie Prat-Eymeric, Secrétaire fédérale

PARTAGER
Share Button