Les délégués syndicaux centraux réunis à Paris !

Pour redémarrer l’année pied au plancher, la FGTA-FO a convié le 11 janvier à Paris l’ensemble des délégués syndicaux centraux de tous ses secteurs d’activités professionnelles. Plus de quatre-vingts élus ont répondu à cet appel et ont donc pu assister au discours de politique générale du Secrétaire général Dejan Terglav, ainsi qu’à plusieurs interventions fédérales et à une communication du Docteur Saldmann sur la prévention des risques cardio-vasculaires. Retour sur cette matinée.

L’actualité sociale et fédérale

Après avoir présenté ses vœux aux participants, Dejan Terglav a directement abordé les sujets qui vont avoir des conséquences directes sur la vie syndicale quotidienne, avec en premier lieu la loi Travail. Avec sa cohorte de décrets et de jurisprudences, elle devra faire l’objet d’un suivi d’analyse et d’information. Telle est la mission qui a été confiée à la Commission loi Travail qu’a présentée Michel Enguelz plus tard dans la journée. En plus des deux Repères consacrés à ce sujet et disponibles en téléchargement sur le site Internet www.fgtafo.fr, cette commission composée d’un avocat et de secrétaires fédéraux de chaque secteur se réunira régulièrement pour établir des documents et des circulaires à destination des syndicats. Le Secrétaire général a également évoqué un plan de formation pour les délégués syndicaux centraux sur ce sujet.

Dejan Terglav a aussi appelé à tirer les enseignements de l’échec du combat qui a été mené dans la rue contre cette loi et a posé la question de l’efficacité réelle de ces mobilisations répétées et coûteuses qui ne trouvent plus d’écho auprès des salariés. Les programmes présidentiels dévoilés jusqu’ici par les différents candidats ne sont clairement pas favorables aux syndicats et aux salariés, et l’élection professionnelle dans les TPE pourrait venir compliquer la donne pour FO, si les résultats attendus ne sont pas au rendez-vous.

Dans ce contexte difficile, Dejan Terglav a insisté sur la nécessité pour FO de revenir à une politique de développement des implantations nouvelles et d’adhésion systématique. Il a annoncé que la Fédération continuera à apporter son aide aux syndicats à travers la formation, la communication et l’assistance juridique.

Le Secrétaire général a réitéré l’opposition fédérale aux ouvertures du dimanche mais a tenu à rappeler que la Fédération respecterait l’indépendance et la liberté de chacun des syndicats FO qui ont à négocier ces accords dans leurs entreprises. Il a ensuite dénoncé la fusion des conventions collectives nationales, qui verra la multiplication des interlocuteurs patronaux et donc une difficulté croissante pour les syndicats de conclure un accord favorable aux salariés.

Le Secrétaire général a conclu son discours par deux annonces. Tout d’abord, la nomination de Denis Raguet au poste de Trésorier général, et de Patricia Drevon au poste de trésorière adjointe, qui anticipent le départ en retraite de notre camarade Michel Kerling au prochain congrès et de Bruno Leroy qui se consacrera dorénavant au développement de nos syndicats dans l’agriculture. Puis les dates du prochain Congrès fédéral, qui se tiendra à Saint-Malo du 18 au 22 juin 2018. Cette ville accueillante constituera un cadre idéal pour les prochains travaux.

Échanger et informer pour agir

Invité de la Fédération, le Docteur Frédéric Saldmann, cardiologue à l’hôpital européen Georges Pompidou, a présenté les grands principes d’alimentation et de rythme de vie nécessaires à la prévention des risques cardio-vasculaires. Devant une assemblée attentive, le Docteur a insisté sur le point suivant : si notre médecine préventive est excellente, notre médecine curative a encore beaucoup à découvrir.

À la suite de cette intervention, plusieurs interventions fédérales ont permis de développer des échanges constructifs avec les délégués présents :

• Laurent Rescanières, responsable Réseau cadres FGTA-FO, a rappelé l’importance pour la Fédération de syndiquer les cadres et les agents de maîtrise, dont un grand nombre est touché par des plans de restructuration, des changements d’orientation et/ou des mutations technologiques dans leurs entreprises.Il a présenté la nouvelle structure dédiée mise en place pour les épauler tout au long de leur carrière professionnelle.

• Michel Enguelz a présenté le Groupe de suivi sur la loi Travail et la nécessité de former les élus sur les tenants et aboutissants de cette loi dans les différents secteurs.

• Véronique Delaitre est intervenue sur le secteur des emplois de la famille (assistantes maternelles et salariés du particulier employeur) et a exhorté les participants à faire connaître leur syndicat auprès de leur cercle de connaissances.

PARTAGER
Share Button