Les salariés de Courtepaille en danger

Suite à l’échec du rachat par LBO (Leverage Buy-Out) mené par Fondations capital, la société Courtepaille est aujourd’hui l’une des entreprises les plus endettées de son secteur avec une dette estimée à 120% de son chiffre d’affaires pour la fin de l’année. En 2015, le fonds de dette ICG (International Capital Gestion) s’est approprié les titres nantis. Au passage, près de 250 salariés ont vu la valeur de leur investissement chuter à 0.

Malgré l’obligation d’information-consultation du CE sur les orientations stratégiques économiques et sociales, ICG n’a communiqué aucun projet stratégique à même de rassurer les salariés sur leur avenir. Et pour cause, il n’en a pas ! Le seul objectif de l’actionnaire étant de récupérer sa mise initiale le plus rapidement possible qu’elles qu’en soient les conséquences pour la survie de Courtepaille et l’avenir de ses salariés.

Ainsi, ICG continue d’étrangler Courtepaille en ne cessant de prélever des dividendes, ce qui a conduit la direction de l’entreprise à geler ses projets de développement, détruire plus de 200 emplois, fermer plusieurs établissements par trimestre, franchiser de plus en plus de restaurants et, de façon irréfléchie et désordonnée, largement accroître la productivité des salariés des restaurants, dégradant ainsi les conditions de travail mais également le service à la clientèle.

Après avoir subi des baisses majeures de leurs rémunérations (ces dernières étant indexées au chiffre d’affaires), les salariés de l’entreprise Courtepaille ont perdu le bénéfice de leur prime d’intéressement, puis celui de la participation qui a été réduite cette année à quelques dizaines d’euros. Aujourd’hui plus que jamais, ils s’interrogent sur leur avenir.

La FGTA-FO exige d’ICG le respect des obligations légales d’information-consultation et la mise en place d’une vraie stratégie pour préserver les emplois et le futur de l’entreprise.

La FGTA-FO soutiendra toute action du syndicat FO Courtepaille pour faire entendre la voix des salariés.

PARTAGER
Share Button