Menace sur l’emploi chez Nestlé

Ce mardi 21 novembre 2017, l’équipe FO Nestlé s’est réunie à la FGTA pour aborder les sujets du déménagement du siège social et de NBE « Nestlé Business Excellence ».

Les élus sont inquiets car Nestlé a déjà déménagé le siège Purina de Rueil-Malmaison à Noisiel en 2014, entraînant ainsi une perte de 30% des effectifs qui n’avaient pas pas pu suivre le déménagement pour des raisons familiales. Cet épisode a conduit à une perte des compétences qui a mis en danger l’entreprise.

Le futur déménagement prévu fin 2019 à Issy-les-Moulineaux concerne 1500 personnes avec en plus le projet NBE. Il n’y a aucun chiffre annoncé pour le moment, donc FO n’a aucune vision sur l’impact social de ce projet.

Par ailleurs, la France est le meilleur marché en Europe, et aucun centre d’excellence n’est annoncé dans ce pays. Les élus FO s’interrogent sur la stratégie de Nestlé et de ses incidences sur l’emploi.

Pour rappel :

  • année 2012 : 16770 CDI et 760 CDD
  • année 2016 : 12350 CDI et 1047 CDD avec la sortie de NCN, Jenny Craig, Davigel, NGF, sans compter Galderma.

Nous subissons une perte très significative des effectifs alors que les aides du CICE atteignent un montant de 15,2 millions d’euros pour 2016.

Les élus ont engagé une négociation avec la Direction sur un accord social groupe. La Direction est pour l’instant resté dans le flou comme à son habitude.

Les élus FO restent donc très vigilants sur l’avancement des négociations et sur l’avenir des sites industriels en France.

Quelle est la réelle volonté du groupe Nestlé de maintenir l’emploi en France ?

L’équipe FO Nestlé

 

PARTAGER
Share Button