Nouveau coup dur dans le monde sucrier

Après l’annonce de la fermeture de deux usines, Cagny et Eppeville, chez Saint Louis Sucre appartenant au groupe Sûdzucker, le couperet est tombé chez Cristal Union.

Le Directeur général vient d’annoncer lors d’une réunion extraordinaire au Comité central Entreprise du 17 avril 2019, la fermeture de deux sites situés dans le sud de Paris.

Le premier : Bourdon avec un effectif équivalent temps plein de 96 salariés.

Le second : Toury avec un effectif de 159 salariés équivalent temps plein.

Un troisième site, Erstein, situé en Alsace, va délocaliser une partie de son conditionnement vers le site de Bazancourt en Champagne. Cela va toucher environ 60 salariés sur ce site. La raison invoquée par le directeur est la grande distribution qui tire les prix vers le bas sur les produits de bouche.

Pour ce qui est des deux autres sites :

– L’un très vétuste avec peu d’investissements réalisés par la direction, et une capacité de travail de betterave journalière de 10 000 t.

– Pour l’autre, le prix d’achat des betteraves ne satisfait pas totalement les planteurs et adhérents, sans compter que nous sommes dans un secteur où la maladie affecte sévèrement la culture de celle-ci, avec une production de 60 à 70 000t de sucre.

Un ripage des récoltes va être mis en place pour les années à venir avec les sites limitrophes, afin d’espérer une conservation des planteurs.

Ces fermetures sont prévues l’année prochaine, juste après la campagne et la mise en vente de ces sites.

La direction assure tout mettre en place pour aider les salariés dans la recherche d’emploi ou de formation.

Le syndicat FO Cristal Union et la FGTA-FO suivent la situation de près.

Ludovic Prud’Homme, délégué syndical central FO Cristal Union

PARTAGER
Share Button