ONF : lettre ouverte au Ministre chargé de la forêt

Retrouvez la lettre de l’intersyndicale :

Monsieur le Ministre

Vous êtes interpellé depuis de nombreux mois par la très grande majorité des représentants des personnels de l’ONF, privé et public, sur la négation du dialogue social !

Vous avez constaté, le 14 décembre dernier, une mobilisation sans précédent de tous les personnels, privés et publics, à Paris mais également dans les territoires.

C’est pourquoi vous avez pris la décision de confier, à quatre Ingénieurs Généraux, une mission pour faire le point de la situation à l’ONF, avec notamment un engagement de nous présenter mi février 2018 les premières conclusions sur la situation du dialogue social à l’ONF.

Depuis le 16 janvier 2018, la date de restitution intermédiaire était fixée au 14 février 2018. La veille de cette réunion nous sommes informés du report de celle-ci au 26 février 2018.

Même si des aléas d’agenda ministériel sont entendables, les représentants des 9000 employés, privés et publics, de l’ONF et de leurs familles s’interrogent sur une réelle prise en compte par le ministère des alertes qu’ils lancent depuis plusieurs mois. Nous sommes aujourd’hui à un niveau de négation du dialogue social et de manipulation médiatique véhiculée par la Direction Générale de l’ONF sans précédent ! C’est également sans compter sur le mépris et les sarcasmes que subissent au quotidien les personnels, privés et publics, et leurs représentants de la part de cette Direction Générale !

Loin de stopper ses agissements, la direction de l’ONF multiplie les provocations, en continuant, par exemple :
– de mener au pas de charge la « négociation » de la convention collective nationale sans prendre en compte les propositions des organisations syndicales,
– d’embaucher des personnels de droit privé sur des postes de techniciens forestiers territoriaux, notamment chargé de mission de police, dans les triages,
– de supprimer des postes d’ouvriers forestiers de droit privé, et cela en contradiction totale avec les textes règlementaires et les engagements contenus dans le Contrat d’Objectif et Performance que vous avez signé.

C’est pourquoi, nous vous demandons, vu l’urgence sociale au sein de l’ONF :
– de tout mettre en oeuvre pour qu’une réunion ait bien lieu avant le 26 février.
– de nous transmettre les premières conclusions des Ingénieurs Généraux qui devaient l’être le 14 février.

Comme cela a été répété aux quatre Ingénieurs Généraux, lors de leur rencontre, au niveau national ou dans les territoires, les 9 000 personnes, privées et publiques, qui travaillent à l’ONF et qui aiment leurs métiers, n’ont plus le temps d’attendre !

Recevez, Monsieur le Ministre nos salutations distinguées.

PARTAGER
Share Button