Quand la mobilisation paye chez Sodexo

Lors du déménagement des cliniques privées briochines sur le nouvelle Hôpital privé des Côtes d’Armor, les élus Force Ouvrière ont suffisamment alerté la direction sur la dureté des nouveaux plannings.

Après 6 mois de larmes, de stress et une énorme fatigue accumulée par l’ensemble des salariés, nos élus dénoncent les nouvelles conditions de travail.

Profitant d’une baisse d’activité en février, la direction Sodexo a supprimé des postes et, malgré la reprise, n’a pas réembauché. Trop c’est trop !

Pour faire entendre la voix des salariés, un débrayage a été programmé le jeudi 30 juin par Force Ouvrière. Cette initiative a été suivie par 92% des employés Sodexo, drapeaux en main et chasubles FO sur le dos, le mécontentement a été entendu jusqu’au bureau de la direction clinique.

Une délégation soutenue par la D.S.R, Nathalie Denis a été reçue par la direction de Sodexo pour parler des conditions de travail et des moyens à mettre en place pour soulager les salariés.

Suite aux revendications FO, la direction s’est dite attentive aux conditions de travail de ses salariés et s’est engagée à mettre du personnel supplémentaire dans certains services, et à faire respecter la répartition des tâches au client.

Face au manque de confiance des élus, la direction s’est engagée à signer un protocole de sortie de crise dans la semaine.

Ce rapport de force organisé par FO Sodexo, majoritaire sur la région, fut salué par Eric courtois, Secrétaire général de l’UD FO et Bruno Lanoë, Chargé de mission FGTA-FO.

PARTAGER
Share Button