Rencontre avec Alexandre Bompard : La FGTA-FO obtient l’ouverture de négociations et appelle à la mobilisation

À la suite de l’annonce, mardi 23 janvier, du plan de réorganisation de Carrefour, Dejan Terglav, Secrétaire général de la FGTA-FO, première organisation syndicale de l’enseigne en France, a été reçu à sa demande par Alexandre Bompard, PDG du groupe. À l’issue de cet entretien, il a confirmé la position du syndicat FO Carrefour et la mobilisation prévue le 8 février prochain :

« Pour la FGTA-FO, ce plan, élaboré sans concertation, se veut de relance économique mais annonce un choc social sans précédent par ce qu’il prévoit en termes de suppressions d’emplois et de passages en location-gérance, que bien des actionnaires, en mal de dividendes, avaient préalablement appelés de leurs vœux.

Au nom des salariés de Carrefour et en ma qualité de secrétaire général de la FGTA-FO, je déplore que la construction de ce plan de transformation ait conduit à la rupture du dialogue social ancré depuis des années chez Carrefour.

Notre organisation syndicale a toujours montré qu’elle est pleinement consciente de l’accélération économique sans précédent qui vient ébranler le modèle commercial de Carrefour. Mais elle n’accepte pas que ces mutations annoncées ne servent qu’à justifier des décélérations sociales qui, sous prétexte d’adaptation concurrentielle, dégradent la relation salariale qui fait vivre l’entreprise au quotidien.

Je déplore également que la financiarisation de l’actionnariat, associée aux logiques trop souvent « court-termistes » des dirigeants, pousse à des réorganisations managériales et sociales.

J’ai d’ores et déjà obtenu qu’avant toute mise en œuvre de mesures concernant l’emploi des salariés de Carrefour soient recherchées avec FO des solutions négociées pour aboutir à des réponses et des dispositifs d’accompagnement spécifiques pour chaque salarié impacté. L’avenir du groupe Carrefour dépendra en grande partie des résultats des négociations qui vont enfin s’ouvrir et de la qualité du dialogue social qui leur sera associée.

Les 110 000 salariés de l’entreprise et leurs familles savent qu’ils ont la FGTA-FO et ses délégués à leurs côtés pour organiser la légitime résistance sociale aux mesures du plan Carrefour 2022. Celle-ci commence par la mobilisation du 8 février à Massy devant le siège du Groupe. »

Dejan Terglav – Secrétaire général de la FGTA-FO

 

PARTAGER
Share Button