Télécharger le FGTA-FO Agriculture-Agroalimentaire Magazine n°7

FGTA-FO Agriculture-Agroalimentaire Magazine n°7 BDEditorial

Chambres d’agriculture 2019 : des élections à cultiver

Les élections TPE sont venues clôturer la mesure de représentativité des organisations syndicales. Nous nous félicitons de voir notre organisation syndicale renforcer sa troisième place. Cependant, ces résultats démontrent que nous ne devons pas nous relâcher et mobiliser toutes nos forces à chaque échéance électorale.

Le prochain scrutin d’importance sur lequel l’ensemble de la FGTA-FO va devoir se mobiliser et progresser est celui des élections des chambres d’agriculture, qui devient désormais notre nouveau combat. Les Chambres d’agriculture sont des chambres consulaires, au même titre que les chambres de commerce et des métiers. Elles ont un statut d’établissement public mais sont pilotées par des représentants des principaux acteurs du secteur agricole, rural et forestier. C’est le résultat de cette élection qui permettra de déterminer la représentativité de tout le secteur agricole et qui viendra s’ajouter à la représentativité globale de notre organisation.

Les salariés y ont leur place au sein de 2 collèges qui comptabilisent plus d’un million de salariés. Le collège 3A sur lequel sera justement calculé la représentativité du secteur agricole : salariés agricoles, salariés du paysage, des vignes, élevages, céréales, maraîchage, horticulture, aquaculture, champignonnière, pisciculture, ostréiculture, parc zoologique, salariés des centre équestre, haras, hippodrome, salariés des secteurs du bois, salariés des golfs.

Le collège 3B regroupe les salariés issus des organismes agricoles et coopératives : coopérative céréalières, d’élevage, viticole, Groupama, Crédit agricole, Cerfrance…
Sous réserve des modalités à venir, il faudra présenter 6 candidats par département en respectant la parité. Les listes devront être déposées en novembre 2018 pour un scrutin qui se tiendra en janvier 2019.

Lors des précédentes élections, nous avions présenté des listes dans un département sur deux. Ce qui nous laisse une bonne marge de progression pour améliorer notre représentativité. C’est pourquoi il faut nous y attaquer dès maintenant. Notre travail quotidien d’implantation dans les entreprises devrait également nous permettre de préparer plus facilement des listes électorales complètes.

Dans un contexte de recul des droits et de fusion des branches, nous devons nous mobiliser afin de progresser, et ainsi avoir un poids plus important dans les négociations.
Nous devons donc dès aujourd’hui être en recherche de futurs candidats pour ce scrutin.

Dans l’agriculture aussi, portons haut les couleurs de Force Ouvrière.

Patricia Drevon, Permanente fédérale

Pour télécharger le FGTA-FO Agriculture-Agroalimentaire magazine n°7, rendez-vous ici (adhérent seulement)

PARTAGER
Share Button