Télécharger le FGTA Magazine n°104

Editorial

« Revendiquer et négocier, encore et toujours »

L’actualité sociale de cette fin d’année aura été marquée par la publication des ordonnances Macron. Je vous rappelle que la Fédération a soutenu la position de la Confédération sur la concertation, mais qu’à aucun moment elle n’a cautionné les ordonnances du gouvernement, qui sont une véritable attaque envers les droits des salariés et le dialogue social.

La refonte du Code du travail et la réforme du paritarisme ne sont pas les seules cibles du Président Macron.
La politique néolibérale qui a été mise en place pour alléger les déficits publics et relancer la compétitivité des entreprises va impacter de plein fouet le pouvoir d’achat des ménages les plus modestes, avec notamment la hausse de la CSG. Cet impôt est injuste, inefficace et n’aura aucun effet positif sur le pouvoir d’achat des Français et la compétitivité des entreprises.

La négociation paritaire sur l’assurance chômage, qui vient de débuter, s’annonce difficile. La promesse électorale du Président d’apporter de nouvelles protections aux travailleurs indépendants et aux salariés qui démissionnent de leur emploi va compromettre encore plus l’équilibre du régime de l’Unedic, qui accuse déjà un déficit de plus de 4,2 milliards d’euros. Il est à craindre que les seniors soient les premiers à payer les pots cassés, en revoyant leur âge de départ à la retraite et leurs droits à indemnisation.

La réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage est un autre sujet sensible de cette fin d’automne. Force Ouvrière participera à la concertation sur l’apprentissage qui a été lancée par le gouvernement.
Pour la FGTA-FO, il faudra veiller à renforcer le statut de l’apprenti par la revalorisation des formations qualifiantes et par la rémunération des jeunes.

En parallèle de ces négociations nationales, nous devrons continuer, dans la mesure de nos possibilités, à négocier et à revendiquer dans les entreprises et dans les branches pour améliorer les salaires et les conditions de travail. Aucun patron, aucun gouvernement, aucun dirigeant du Medef n’arrivera à nous faire croire qu’il n’y a pas d’argent pour les salariés.

Nous aurons l’occasion de débattre de tous ces sujets, et de bien d’autres encore, lors de notre Congrès de Saint-Malo, qui se tiendra du 19 au 22 juin 2018. J’espère vous y retrouver nombreux.

Je vous souhaite à tous de passer de belles fêtes de fin d’année.

Dejan Terglav
Secrétaire général


Au sommaire de ce numéro : Dossier sur les ordonnances Macron, actualités de terrain, portraits croisés, juridique : publicité des accords, avec force : nouvelles IRP, Carrefour, Danone, Etats généraux de l’alimentation, culture et jeux, etc.


Pour télécharger le FGTA Magazine n°104, rendez-vous ici (adhérent uniquement)

PARTAGER
Share Button