Télécharger le magazine Coiffure Esthétique n°3

L’édito de Richard Roze

« Faire évoluer les salaires, afin que la branche puisse retrouver une attractivité. »

Chers adhérent(e)s,

Une fois encore je suis personnellement très heureux de vous faire parvenir ce troisième numéro de votre magazine entièrement dédié à l’actualité de la coiffure et de l’esthétique.

Justement, à propos d’actualité, les données sociales 2013 de la branche coiffure nous ont été remises au cours du mois de mars. Ces informations confirment les données du terrain, à savoir la baisse constante du
nombre de salariés dans le secteur de la coiffure. En 2012 l’effectif salarié de la branche passait en dessous du chiffre symbolique de 100 000 salariés et les données 2013 confirment cette tendance en affichant un effectif de 96 891 salariés.

Ces chiffres sur la diminution des salariés sont à mettre en perspective avec l’augmentation du nombre d’établissement qui, elle, progresse de 4 % entre 2012 et 2013 pour passer de 79 492 à 82 743 salons. Comment expliquer ce hiatus ? Notre analyse est la suivante et elle est très simple : les salariés ne trouvent pas l’attractivité suffisante en qualité de salariés et notamment sur les salaires. Dès lors, ils préfèrent ouvrir leur propre établissement ce qui a pour effet de mettre en place une concurrence acharnée sur les tarifs pratiqués…

Ce triste constat ne fait que souligner l’urgence absolue qu’il est de faire évoluer les salaires afin que la branche puisse retrouver une attractivité à la hauteur des attentes. Sur ce sujet, précisément, plusieurs chantiers de négociation sont ouverts. Ainsi, une négociation de la réforme professionnelle est actuellement en cours. L’accord prévoyance et complémentaire santé sont arrivés à échéance et sont également en cours de négociation. Enfin, nous avons demandé instamment la réouverture de la négociation 2015 sur les salaires. De son côté, la délégation patronale souhaite mettre en conformité la Convention Collective avec la loi sur le travail à temps partiel.
Sur ce dossier la FGTA-FO ne dérogera pas à la loi (soit un total de 24h par semaine). Nous avons déjà indiqué à qui de droit que nous ne serions pas signataire de cet accord si ce dernier déroge à la loi.

En ce qui concerne le secteur esthétique, comme vous le savez sans doute, nous sommes également signataires de l’accord “salaires” en date du 29 janvier 2015 (accord non encore étendu). Cette négociation a permis de renégocier la grille d’ancienneté et d’y ajouter un niveau supplémentaire pour les salariés ayant atteint 25 ans d’ancienneté. Cette prime d’ancienneté est désormais portée à 200 €. Comme prévu l’année 2015 s’annonce riche de promesses et de combats.

Vous pouvez comptez sur notre engagement sans faille.

En espérant que ce nouveau numéro vous apportera à la fois information et satisfaction et en vous souhaitant une excellente lecture à toutes et à tous.
Richard Roze, Secrétaire fédéral

Au sommaire de ce magazine, l’actualité de terrain, des contenus juridiques, le dossier sur la prévoyance, interview et questions-réponses.

Pour télécharger le Coiffure Esthétique magazine n°3, rendez-vous ici

PARTAGER
Share Button