Une journée des CE marquée par les ordonnances (vidéo)

Ordonnances et fusion des IRP obligent, la journée des Comités d’Entreprises du 17 octobre 2017 a été le dernier événement fédéral sous cette forme consacré à cette instance condamnée à disparaître, puisque prochainement « fondue » dans le Conseil Economique et Social. Près de 150 élus FO ont répondu présent pour rencontrer les partenaires et assister à une présentation de l’impact des ordonnances Pénicaud-Macron qui vont bouleverser l’environnement syndical.

Un discours offensif

Le Secrétaire général Dejan Terglav est revenu dans son discours d’ouverture sur la position de FO face aux ordonnances : « Je soutiens, bien évidemment, la résolution du Comité Confédéral National de FO, auquel j’ai participé en tant que président de séance, et qui condamne les mesures inacceptables qui sont prises dans les ordonnances Pénicaud-Macron, mais je précise que la mobilisation syndicale à laquelle cette résolution fait mention ne suffira pas à faire reculer le gouvernement, de même que les quatorze manifestations auxquelles nous avons participé contre la loi Travail n’ont abouti à aucun résultat probant. Au contraire, elles ont contribué à brouiller l’image de notre organisation. Les ordonnances, je le répète et le répéterai au cours des prochains mois, sont une grave atteinte aux droits sociaux des salariés et aux principes de liberté et d’indépendance syndicale. Elles induisent d’importantes concessions, voire des cadeaux aux entreprises et constituent un recul insupportable pour les salariés, les retraités et leurs représentants élus dans les entreprises. Prenons-en acte et trouvons de nouvelles stratégies pour lutter ensemble, unis et solidaires aux côtés de la Confédération. Pour lutter contre une politique de régression sociale que nous avons pourtant, avec Jean-Claude Mailly et nos experts de Force Ouvrière, contribué à corriger durant l’été (même si c’était trop souvent à marge) et que nous avons encore la capacité d’amender par une concertation musclée en pesant sur les décrets et en ayant recours aux moyens législatifs ou juridiques… »

Des partenaires au service des CE et de chacun

Le 1er partenaire invité à présenter ses offres aux élus CE, Campings.com, est un des sites leader sur le marché de l’hôtellerie de plein air.

L’entreprise Woonoz a ensuite présenté le Projet Voltaire, un outil pédagogique pour progresser efficacement en orthographe. Testée en direct, l’assemblée sait qu’il lui reste des progrès à accomplir ! Pascal Hostachy, son créateur, a insisté sur l’enjeu de l’orthographe pour la carrière de chacun mais aussi l’estime de soi.

La formation, un outil indispensable

Le directeur de l’Inacs Nabil Azzouz a présenté les nouvelles formations suite à la fusion des IRP, les nouvelles règles de prise en charge des pertes de salaire, la formation gratuite en ligne, etc.

Il a profité de son intervention pour alerter les élus CE : « Ne suivez pas l’employeur qui propose de fondre le CSE dans un conseil d’entreprise, ce serait un suicide syndical. Faites-vous accompagner par la Fédération et son service juridique si tel est le cas. »

Les experts de la FGTA détaillent les ordonnances

Hugues Marsault et Dominique Riera, respectivement expert-comptable et avocat, tous deux experts au service de la FGTA, ont exposé en détail le contenu des ordonnances.

Maitre Riera a rappelé que la Fédération a mis sur son site Internet un outil d’analyse seulement 48h après la publication des textes.

Il a dénoncé la remise en cause d’acquis sociaux obtenus après des décennies de revendications et a estimé que notre histoire sociale était piétinée : « moins de crédit d’heures, moins de mandats, moins d’élus, bref, moins de droits. »

L’avocat a principalement ciblé la disparition des CHSCT pour les entreprises de 50 à 250 salariés ainsi que la mise en œuvre facultative des représentants de proximité, le mandat limité à 3 renouvellement, etc.

Hugues Marsault a longuement évoqué l’avenir des informations-consultations. S’il a relevé quelques avancées dans la loi, il a surtout pointé du doigt le fait qu’il faudra se montrer pugnace et vigilant pour maintenir le droit à l’expertise.

 

Dejan Terglav a conclu la journée en répondant sans fard aux questions des élus et en rappelant que les supports techniques des interventions de ce qui restera comme la dernière Journée des CE sont disponibles sur le site de la FGTA, rubrique Juridique.

PARTAGER
Share Button