VAE petite enfance, les professionnels dévalorisés

Madame Schiappa, Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité femme / homme annonce qu’elle travaille avec le Ministre de l’Education Nationale pour créer une VAE (validation des acquis et de l’expérience) vers les professions de la petite enfance pour les mères de famille qui ont élevé leurs enfants.

Outre le fait qu’elle ne trouve pas logique qu’une mère de famille, sous prétexte qu’elle a élevé ses enfants doit se tourner systématiquement vers les métiers de la petite enfance, Véronique Delaitre, permanente fédérale à la FGTA-FO, se demande quel message fait-on passer aux professionnelles comme les assistantes maternelles ou les gardes d’enfants à domicile.

« Nous allons demander aux femmes sans expérience professionnelle de passer une VAE alors que nous nous battons depuis plus de 10 ans pour que ces salariés bénéficient de la formation continue pour parfaire leurs compétences ou obtenir un titre professionnel pour valider leurs compétences.

Dans la profession d’assistante maternelle, beaucoup de femmes arrivent effectivement dans le métier au moment de leur congé parental (seule profession que l’on peut exercer pendant le congé parental) mais elles comprennent rapidement leurs limites. Elles éprouvent le besoin de se former car élever ses propres enfants est malgré tout diffèrent que d’accueillir les enfants des autres dans un cadre professionnel.

Ce n’est pas parce que vous savez faire votre shampoing que demain vous allez être coiffeuse !

Voilà aussi le résultat quand il n’y a pas de ministère de la Famille. »

Véronique Delaitre sera reçue en septembre à la DGEFP (direction générale de l’emploi et de la formation professionnelle) et abordera ce sujet et d’autres.

PARTAGER
Share Button