VAE, une première

Une première

Les 15 et 16 mars à Paris, 8 militants ont participé à une session de « Votre expérience syndicale, un atout pour la VAE ». L’objectif était de montrer que les compétences acquises dans le syndicalisme pouvaient être validées par une certification reconnue au Registre national des certifications professionnelles.

Ces deux journées ont été rythmées par des allers/retours entre les expériences des camarades, les compétences découvertes pendant ces deux jours, et les présentations d’intervenants extérieurs.

La VAE, c’est quoi…

La Validation des Acquis de l’Expérience, VAE, est la possibilité par tous d’obtenir une certification grâce à une expérience d’un an en relation avec cette dernière.

Elle est une voie de certification qui présente comme principal avantage de ne pas avoir besoin de suivre des cours pour obtenir son diplôme.

Mais la VAE est exigeante. Elle demande un important travail. En effet, il faut remettre un dossier écrit au jury et cela demande beaucoup de travail personnel.

Nos expériences et la VAE

Depuis sa création, les expériences hors-temps de travail peuvent être retenues pour construire le dossier de validation.

Avec l’assouplissement de l’expérience d’un an au lieu de trois ans, le nombre de certifications accessibles a donc augmenté.

Il s’agit de prouver que l’on a 1607 heures d’expérience sur une activité en relation avec une certification.

Si cette expérience est exclusivement syndicale, il faudra avoir exercé un mandat depuis 10 ans pour un délégué du personnel ou moins si on a eu d’autres mandats.

Vos compétences syndicales vous serviront pour constituer votre dossier de validation pour le jury. Un guide de la VAE des militants syndicaux vous sera fort utile pour les recenser.

Projet professionnel, certification, on n’est pas seul

La première étape est votre projet professionnel. Pour travailler là-dessus, vous pouvez vous rapprocher d’un conseiller en évolution professionnelle. Il vous accompagne tout au long de votre démarche et des différentes étapes vers la certification.

Pour identifier votre certification, il existe les conseillers VAE. Ils ont une vision précise de l’ensemble de l’offre. Ils sont compétents pour toutes les informations utiles pour faire votre dossier de recevabilité.

Les certificateurs organisent régulièrement des réunions d’information collective. N’hésitez pas à vous y inscrire. Certains vous aident aussi à réaliser votre dossier de recevabilité. C’est un appui précieux.

Les attentes

Lors de la session, les demandes ont été multiples.

La première est d’aider des camarades à faire les dossiers de VAE. Il s’agit de trouver la bonne certification en fonction du projet professionnel, de constituer le dossier de recevabilité, et de trouver les financements pour l’accompagnement VAE.

La seconde est de travailler avec eux sur le projet. Il y a donc le Conseiller en évolution professionnelle qu’il faut trouver. Une demande de congé bilan de compétences à faire si le besoin s’en fait ressentir. Des ateliers projets à imaginer comme cela se fait déjà en Ile-de-France.

La troisième est de faciliter des actions d’information dans nos entreprises. Une information qui permettra de répondre aux attentes des salariés et de les aider à choisir une certification.

La dernière est de travailler sur les éléments de preuve nécessaires pour le dossier de recevabilité et le dossier à présenter au jury.

Des partenaires

La FGTA travaille pour mettre en place un partenariat avec le Cnam pour rendre le parcours VAE transparent pour ses adhérents et favoriser ainsi une meilleure reconnaissance de l’expérience syndicale.

Un travail similaire se met en place avec l’Education nationale en Ile-de-France. Il est aussi possible de mettre en place rapidement des informations collectives pour les salariés.

L’Université de Créteil est aussi disponible pour mener des actions avec nous. Elle nous offre la possibilité d’aller du CAP au doctorat.

Les prochaines échéances

La première est de poursuivre l’accompagnement des six militants engagés sur la VAE, avec des projets allant du bac au master.

La seconde est de lancer les premières informations collectives avec le CNAM et l’Education nationale en Ile-de-France.

Et la troisième, compléter les guides existants, Mandascope et Guide de la VAE.

Prochain rendez-vous à Aix en octobre avec le soutien de l’UD 13.

Brahim Messaouden, formateur VAE

 

PARTAGER
Share Button