Salaires pâtes alimentaires et couscous non préparé

Les négociations salariales se sont déroulées dès décembre dans le secteur des pâtes alimentaires et du couscous non préparé.

Après un tour de table qui a permis à chacune des organisations syndicales (OS) présentes d’exprimer ses revendications, la partie patronale a fait une première proposition à hauteur d’1% d’augmentation générale.

Devant le refus exprimé par les OS, la partie patronale a sollicité un temps de consultation. La dernière proposition patronale étant très proche des revendications portées par le secrétaire fédéral FGTA-FO en charge de la branche, Ronald Schouller, la FGTA est signataire de l’accord salaires 2018.

En synthèse, cet avenant prévoit :

  1. prime d’ancienneté : + 0,3 % du coefficient 135 au coefficient 340
  2. salaires minima horaires : + 1,2 % du coefficient 135 au coefficient 600
  3. prime de vacances : + 2,04% fixée à 500 € au 31 mai 2018
  4. indemnité « journalière de poste » : + 2,33 % fixée à 4,40 €

Précédent

Suivant

mattis tristique risus vulputate, suscipit adipiscing facilisis id
Share This