Loi Pacte, le point de vue de Carole Desiano

La loi Pacte pourrait modifier en profondeur les règles sur les horaires d’ouverture…

“Si seuls les établissements situés dans les ZTI peuvent avoir recours au travail de soirée en présence de salariés, les enseignes de la grande distribution, quel que soit leur format, font évoluer les amplitudes horaires des magasins. Le recours récent et de plus en plus fréquent aux caisses automatiques et à des salariés externes à l’entreprise contourne les restrictions conventionnelles au travail de nuit et de soirée.

Le projet de loi pacte prévoyait même, dans sa première écriture, que les magasins alimentaires n’aient pas à justifier du recours au travail après 21 heures. Cette disposition n’a pas pour l’instant été retenue.

Le modèle sociétal du commerce ouvert 24h/24 et 7j/7 est un projet d’entreprise qui peut correspondre à une attente de la clientèle et qui est percuté par le e-commerce. Nous, organisation syndicale qui représentons et défendons les intérêts des salariés, pouvons ne pas être d’accord avec ce modèle de société de consommation.

Pour la FGTA FO, la préservation de la santé des salariés et de l’équilibre vie professionnelle -vie privée reste une priorité avec le maintien de l’emploi et dans l’emploi. C’est par la concertation, la négociation, si besoin le rapport de force et la contractualisation qu’il nous sera possible de contenir les conséquences sociales des nouveaux modes de consommation. Les représentants FO doivent porter des revendications afin que les nouvelles organisations dans le secteur de la grande distribution soient accompagnées de progrès social.”

Carole Desiano, secrétaire fédérale en charge de la grande distribution

Précédent

Suivant

felis pulvinar Donec sit commodo id, elit. eleifend
Share This