Repères n°58, le Plan d’Epargne Retraite

Défendons nos régimes de retraites

A partir du 1er octobre seront lancés les premiers produits du nouveau Plan d’épargne retraite.

Concrètement, les différents produits retraite existants dans les entreprises – Perp, Perco, Madelin et Article 83 -, ne seront plus commercialisés à partir d’octobre 2020 même si les versements sur les contrats déjà souscrits pourront se poursuivre. Tous seront progressivement remplacés par le PER qui se composera de trois compartiments distincts qui sont analysés dans le présent numéro de Repères.

Le plan d’épargne retraite collectif (baptisé Percol) relayera les actuels Perco, le plan d’épargne retraite catégoriel (Percat), plan obligatoire destiné à une catégorie de salariés, se substituera aux Article 83, le plan d’épargne retraite individuel (ou Perin) succédera aux Perp et aux contrats Madelin (réservés aux travailleurs non-salariés).

Dans la période actuelle où le gouvernement tente de mettre à bas nos régimes généraux de retraite, on devine que derrière cette réforme de l’épargne salariale, c’est le développement du mode de retraite par capitalisation qui est l’objectif.

Pour la FGTA-FO, fidèle à nos principes fondateurs, nous privilégions les modes de rémunération directe, comme nous combattons la remise en cause par le gouvernement de notre système de retraite par répartition.

C’est ainsi que la FGTA réaffirme que si la retraite universelle par points est choisie, nos régimes de retraite existants seront détruits et les salariés de nos secteurs d’activités seront tous perdants avec des pertes considérables de pouvoir d’achat pour tous.

Effectivement, nous ne sommes pas dupes, la valeur du point recalculée chaque année par le gouvernement, c’est la volonté au final de faire baisser le montant des retraites pour tous.
C’est pour cette raison que la FGTA-FO réaffirme son opposition à toute réforme des retraites conduisant à réduire les droits des salariés, le niveau des pensions et à reculer encore l’âge de départ en retraite.

Notre exigence reste et demeure le maintien des régimes existants, des droits et dispositifs associés. Nous refusons la création d’un régime unique par points, synonyme a minima d’individualisation et d’incertitude permanente.
La cotisation doit fonder le système par répartition de solidarité entre les actifs et les retraités et ce sans aucune remise en question des pensions de réversion ou d’orphelin.

Les salariés de nos secteurs d’activités savent qu’ils auront toujours à leur coté notre syndicat pour garantir et revaloriser le pouvoir d’achat des retraites et des pensions par l’indexation des pensions sur les salaires et l’annulation de la hausse de la CSG pour tous.

La CE Confédérale de FO soutenue par la FGTA a décidé d’un rassemblement national pour mobiliser nos militants et nos adhérents qui a réuni plus de 20 000 personnes à Paris le 21 septembre.

Fort de ce succès, FO prépare autant d’autres actions d’envergure qu’il sera nécessaire de mener pour contrer cette remise en cause sans précédent de nos acquis sociaux.

Notre combat est juste, notre mobilisation ne faiblira pas.

Nous restons mobilisés, nous ne lâcherons rien !

Fidèlement votre,

Dejan Terglav

Fidèlement,
Dejan Terglav
Secrétaire général de la FGTA-FO

Télécharger le Repères FGTA-FO n°58

Précédent

Suivant

ultricies risus ut quis adipiscing id massa ut
Share This