FGTA-FO Mag Artisanat alimentaire n°9

Chers lecteurs,
J’ai le plaisir de vous présenter le nouveau numéro de votre magazine dédié aux métiers de l’artisanat alimentaire.

Tout d’abord, un mot sur les retraites. Comme l’a démontré le succès de la journée du 21 septembre 2019, FO se mobilise fortement contre la mise en place d’un régime de retraites par points et un recul de l’âge de départ à la retraite. Avec ce système, la définition de la valeur du point serait laissée aux gouvernements futurs et pourrait varier selon la conjoncture. Les salariés ayant cotisé durant toute leur carrière professionnelle n’auraient donc ni garantie ni visibilité sur le montant de leur pension. Cette atteinte au pouvoir d’achat n’est pas acceptable pour FO.

La formation professionnelle a été réformée. Comme vous pourrez le lire dans ce magazine avec l’interview de Sylvia Veitl, FO a pris la présidence de l’OPCO des métiers de l’alimentation de détail, organisme chargé de définir et de mener les politiques en matière de formation et d’apprentissage.

C’est une bonne nouvelle mais j’attire votre attention sur le fait que les moyens financiers sont désormais collectés par l’État et non plus par des instances paritaires. Personne n’est dupe, cette réforme a été instaurée pour récupérer des fonds. Nous aurons beau mettre les meilleurs outils en place, sans moyens disponibles pour les mettre là où nous en avons besoin, nous ne pourrons pas mener de politiques de formation et d’apprentissage de qualité.

Sur le plan du pouvoir d’achat encore, 2019 aura été une année noire puisque des accords salariaux n’auront été signés que dans la charcuterie et la boulangerie. Les salariés travaillent toujours autant et voilà comment ils sont remerciés de leur engagement. J’en profite pour souligner l’incohérence de ces choix budgétaires compte tenu des difficultés récurrentes des métiers de l’artisanat dans le recrutement. Comment être attractif avec un pouvoir d’achat en berne ? 2020 devra permettre de rattraper ce retard pris sur l’inflation, espérons-le. La FGTA-FO sera en tout cas un interlocuteur crédible pour négocier avec les employeurs sur cette question.

En 2020, un autre enjeu majeur sera à l’ordre du jour. Effectivement, en fin d’année, tous les salariés seront invités à voter pour les élections dans les Très Petites Entreprises. De ce scrutin dépendra notre représentativité et donc notre poids pour négocier dans chacune des branches professionnelles.

Je vous invite donc à vous mobiliser pour faire le bon choix et voter FO !

Bonne lecture à toutes et à tous.
Didier Pieux
Secrétaire fédéral

Pour télécharger le FGTA-FO Mag Artisanat alimentaire n°9, rendez-vous dans la rubrique Mags et Guides du secteur

Précédent

Suivant

adipiscing lectus justo eleifend dapibus vulputate, facilisis quis, vel, et,
Share This