Non M. le Ministre, l’État n’a toujours pas fait sa part du chemin !

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a estimé que le Gouvernement avait fait sa « part du chemin » pour favoriser l’augmentation des salaires des ménages aux revenus modestes et a appelé les entreprises à « aussi faire leur part ».

Il a notamment appelé les entreprises à mettre en place des accords d’intéressement, dont la mise en œuvre a été simplifiée et à mener des négociations salariales dans les branches qui connaissent des difficultés de recrutement et où les rémunérations restent parfois proches du niveau du Smic.

Pour la grande distribution, la négociation 2019 sur les minima de branche (CCN 3305-IDCC2216) a eu lieu tardivement car la grille de salaires de 2018 n’a pas été étendue dans les délais et sur une partie seulement par la Direction générale du travail.

Les salariés de la grande distribution relevant de la CCN ont dû attendre plus de 12 mois pour bénéficier des minima négociés en 2018 : une année blanche en salaire du fait de la non-extension par l’administration.

La FGTA-FO a contesté, devant le Conseil d’État, l’arrêté d’extension qui a refusé d’étendre certaines dispositions de l’accord de branche portant sur la composition du salaire minimum hiérarchique.
En effet, le temps de pause et la gratification de fin d’année, qui font la particularité de notre branche, ont été exclus de l’extension de l’accord.

Sur les négociations 2019 qui ont abouti en septembre 2019, la FGTA persiste dans l’écriture de l’accord à vouloir sécuriser le paiement des pauses et la gratification de fin d’année en gardant la colonne salaire mensuel garanti et salaire annuel garanti. Après 1.9% acquis après l’été 2019 au titre de 2018, la grille augmentera de 1.5% sur les 3 premiers niveaux avec le 1er niveau au-dessus du SMIC et de 1.4% pour les autres.

La DGT à ce jour n’a toujours pas étendu l’accord et donc tous les salariés ne peuvent bénéficier de la nouvelle grille de salaires à laquelle ils ont droit et perdent du pouvoir d’achat.

La FGTA-FO demande l’extension immédiate de l’accord, parce que votre pouvoir d’achat, c’est notre combat !

Précédent

Suivant

libero. quis, risus. leo. ut pulvinar eget nec tristique ante.
Share This