Coop Atlantique, une mise à mort programmée

La mise à mort de la logistique Coop Atlantique est programmée malgré des voeux encourageants du directoire en ce début d’année 2020 et des résultats positifs pour le groupe.

Après un 1er PSE en 2017 à Ingrandes qui était censé garantir l’avenir de COOP ATLANTIQUE, les salariés doivent à nouveau se sacrifier et ceci moins de 3 ans après la
fermeture de notre entrepôt de la Vienne.

Encore une fois les salariés payent les décisions d’amateurisme de l’ancien Directoire et du Conseil de Surveillance ainsi que leur manque de courage.

Les élus tiennent à rappeler que le directoire a changé mais que les membres du CODIR sont toujours les mêmes.

À plusieurs reprises, les élus du personnel avaient alerté l’ancien directoire sur la santé économique de l’entreprise mais en retour n’avait reçu que du mépris…

Quand est ce que les élus seront vraiment entendus et considérés par le directoire ?

Ce nouveau PSE se traduit par :
 Pour l’entrepôt de Condat, fermeture sèche : 58 collègues envoyés au tapis !
 Pour l’entrepôt de Saintes : 84 collègues envoyés au tapis ! (uniquement 30 postes sont conservés pour un entrepôt dédié aux magasins de proximité).

84 + 58 = 142 collègues sacrifiés
POUR FO C’EST INACCEPTABLE !

Précédent

Suivant

id eleifend commodo consequat. leo ut Donec libero
Share This