Grève chez Nestlé Purina à Veauches pour améliorer les salaires !

La société Nestlé Purina Petcare France en chiffres, c’est :

> Chiffre d’affaires 2019 : 1,060 milliard d’euros
> Dividendes des 3 dernières années : + de 100 millions d’euros
> Redevances des 3 dernières années : + de 100 millions d’euros
> NPPF est toujours numéro 1 en GMS (grandes et moyennes surfaces)
> NPPF est devenu le premier sur le Marché français
> Allégement d’impôts avec les différents dispositifs fiscaux : 2.7 millions d’euros par an depuis 2013
> Optimisation Fiscale avec Création NPPCOF
> Redevance Marque passe de 6% à 8.38% en 2019 = 14 Millions d’euros de plus reversés aux actionnaires

Lors des NAO 2020, le syndicat FO a demandé que les salariés bénéficient d’une vraie redistribution des profits, alors que leur charge de travail augmente et que les conditions de travail se détériorent.

Les revendications FO étaient donc les suivantes :

1/ Maintien et développement des effectifs en assurant des volumes permettant la croissance des sites. Engagement du maintien de toutes les usines sur 5 ans.
2/ Augmentation de 95 euros au 01/01/2020 pour tous les collèges
3/ Revalorisation de 5% de toutes les primes.
4/ Ancienneté : 1% par an avec limite à 25 ans.
5/ Création d’une grille de salaire Agents de Maîtrise/Cadres

Après plusieurs réunions de négociations, les résultats ont été les suivants :

  • Ouvriers/employés : 45€ brut / mois au 1er Mars
  • Agents de Maîtrise : 25 euros en fixe au 1er Mars et 0.85% de l’enveloppe des AM au mérite au 1er Avril
  • Cadre : 1.7% d’AI de l’enveloppe au mérite au 1er avril
  • 1.4 % de majoration sur les primes de transports, panier (jour quart nuit) et prime de froid
  • Réévaluation des primes de jubilé et de l’abondement au PERCOL

Sur le site de Veauche, les salariés mécontents sont entrés en grève avec le soutien de FO. Au vu des propositions de la direction et des bénéfices et dividendes qui sont générés par les usines françaises, les demandes n’étaient pas respectées !

Les secrétaires fédéraux Richard Roze et Pascal Saeyvoet apportent le soutien de la Fédération FGTA-FO à cette action.

Précédent

Suivant

adipiscing Sed ut quis, elementum libero. libero
Share This