La FGTA-FO dénonce le blocage des extensions par le Gouvernement : une atteinte au dialogue social qui nuit gravement aux droits des salariés

Salaires, pénibilité, travail de nuit, formation, santé, prévoyance, égalité professionnelle, intéressement, etc., à ce jour, près de 50 accords des secteurs de la FGTA-FO sont en attente d’extension, et le Gouvernement agit au ralenti !

La non-extension des accords a pour conséquence de créer un système à deux vitesses dans le même secteur d’activité avec d’un côté, les entreprises qui seront tenues par les dispositions de l’accord (les entreprises adhérentes à l’organisation patronale signataire) et celles qui n’y seront pas soumises (les entreprises non adhérentes), ce qui engendre concurrence déloyale et dumping social. La non-extension des accords peut entraîner par ricochet, un blocage des négociations dans la branche.

Ce sont ainsi des centaines de milliers de salariés qui se trouvent privés d’avantages conventionnels légalement négociés, notamment sur le pouvoir d’achat !

Les salariés des TPE, qui n’ont souvent pour seuls droits que ceux négociés au niveau de la branche, sont les premiers touchés.

Télécharger l’affiche extension accords de branche

Précédent

Suivant

vel, pulvinar massa luctus adipiscing Nullam tempus risus. venenatis,
Share This