Prime PEPA liée au Covid19 à l’abattoir de Kermené

Pour rappel, l’abattoir de Kermené est l’un des plus importants sites européens d’abattage, de découpe et de transformation de produits carnés, et compte plus de 2500 salariés. Il fournit l’ensemble des magasins de l’enseigne E. Leclerc en produits de boucherie et de charcuterie, destinés à la fois à la vente traditionnelle à la coupe et aux rayons libre-service. Sur le versant syndical, FO a obtenu 42% de représentativité aux dernières élections parmi les 5 organisations qui avaient présenté des candidats.

Un accord et une prime à l’initiative de FO

Au début de la crise sanitaire, le syndicat FO de Kermené s’était appuyé sur le communiqué de presse de la FGTA-FO pour revendiquer la prime PEPA (ou prime Macron défiscalisée), la Direction avait alors repoussé la demande à plus tard !

La crise sanitaire sur l’abattoir de Kermené étant passée par là, la Direction a finalement repris la revendication de FO et a attribué une prime de 1500 euros à tous les salariés présents du 17 mars au 11 mai (intérimaire compris si toujours présent le 3 juin).

A la demande du syndicat FO, un accord d’intéressement vient d’être négocié, car jusqu’à aujourd’hui l’entreprise n’était pas dotée d’un tel accord.

Une reprise dans le respect des règles sanitaires

Coté production, et après « les turbulences » liées à la crise sanitaire sur l’abattoir, les salariés commencent à reprendre le travail mais de l’aveu du DS FO Didier Rebours, c’est très compliqué car certains salariés attendent un 3ème test pour pouvoir reprendre le travail, pourtant certains d’entre eux avaient été testés négatifs !

Coté abattage, au plus fort de la crise sanitaire sur l’abattoir, il y a eu plusieurs journées où il n’y a pas eu d’activité. La reprise de l’abattage est progressive et cette semaine il y a eu des journées à 6000 porcs abattus par jours. L’abattage est habituellement de 8000 porcs par jour. L’entreprise a adapté les postes de travail au fil de la crise et notamment installé des plaques en inox sur les postes de travail en « côte à côte » et également sur les tapis de désossage.

La FGTA-FO renouvelle tout son soutien à l’équipe FO de Kermené qui a mené un travail syndical acharné pendant la crise sanitaire. Un travail syndical qui a été également constructif et qui a pu aboutir ces derniers jours à la Prime PEPA et à l’accord d’intéressement

Richard Roze, Secrétaire fédéral

Précédent

Suivant

sit ipsum amet, libero ipsum diam et,
Share This