Assistantes maternelles : les oubliées de la crise sanitaire

Ces courriers témoignent de la détresse de ces professionnelles qui, dans leur grande majorité, se sont senties abandonnées et livrées à elles-mêmes, sans information et sans protection, par les pouvoir publics et leurs autorités de tutelle.

FO Assistantes maternelles a pour sa part été – et est toujours – en permanence à leurs côtés, en leur apportant informations et conseils, notamment sur les réseaux sociaux, souvent seul moyen pour elles d’être entendues et comprises.

Ces témoignages, souvent poignants, ne doivent pas rester lettre morte. Les assistantes maternelles ne doivent pas rester les “oubliées”, même si la crise sanitaire semble désormais derrière nous. Elles doivent être reconnues comme des salariées comme les autres, avec les mêmes droits, et bénéficier des dispositions prévues dans le Code du travail, ce qui n’est pas le cas encore aujourd’hui.

La Fédération FGTA-FO et FO Assistantes maternelles ont donc associé aux lettres des “AssMat” les revendications issues des lettres et des témoignages reçus de toute la France et des DOM TOM, qu’ils comptent porter conjointement dans les prochaines semaines auprès des ministères et autorités concernés.

À la suite de la lettre mise en ligne par Véronique Delaitre, Secrétaire générale du syndicat des assistantes maternelles FO, (ci-après page 6), un grand nombre d’entre elles lui ont témoigné leur reconnaissance pour le travail accompli.

Nous en reproduisons quelques “mercis” ci-après, pages 21 et 23.

FO restera le porte-voix des assistantes maternelles qui, bien qu’isolées, ont trouvé dans leur syndicat le lieu qui les rassemble et les défend.

Les assistantes maternelles ne sont pas des salariées à part, mais des salariées à part entière !

Télécharger le livret de Témoignages des assistantes maternelles

Précédent

Suivant

Aliquam leo. odio adipiscing leo Aenean facilisis libero dolor
Share This