Négociation interprofessionnelle sur le télétravail : la FGTA-FO pose ses revendications

Cela faisait plusieurs mois que les organisations syndicales de salariés poussaient en vain les employeurs à ouvrir des négociations sur le télétravail au niveau interprofessionnel. Ne souhaitant pas s’engager sur ce thème dans un premier temps, les employeurs ont dû revoir leur copie face à la demande du Gouvernement qui souhaite avancer sur le sujet compte tenu de la poursuite de l’épidémie.

La Confédération FO a donc ouvert un groupe de travail dans la perspective de la première réunion de discussions qui se tiendra le 2 septembre 2020.

Présente à la réunion du 25 août, la délégation FGTA-FO composée de Laurent Rescanières, secrétaire fédéral en charge de la commission Cadres, et Cyril Boulay, délégué de groupe Carrefour, a posé ses revendications et proposé des suggestions.

La FGTA-FO ne souhaite pas voir l’élaboration d’un accord uniquement sur le thème du télétravail mais que celui-ci porte également sur les organisations de travail et la santé au travail (ex : droit à la déconnexion).

La FGTA propose que cet accord soit intégré aux accords QVT (Qualité de Vie au Travail) sur la base des revendications suivantes :

– Établir d’un diagnostic partagé avec les directions des expériences de télétravail

– Recourir aux expertises pour accompagner les négociations

– Former les managers à la gestion du télétravail

– Accompagner tous les accords sur le télétravail d’un accord sur le droit à la déconnexion

– Baser le télétravail sur le volontariat

– Établir une clause pour éviter des délocalisations d’emplois, y compris en Europe

– Prendre en charge des frais de télétravail : (frais de bureaux, compensations sur frais téléphone, internet, etc.)

– Déterminer le cadre de la communication de l’ensemble des partenaires sociaux.

Il faudra profiter du fait que les organisations de travail et la santé au travail soient abordées pour redonner du pouvoir juridique aux CSSCT qui doivent être pleinement associés au processus de négociations des accords dans les entreprises.

La FGTA a aussi demandé à la Confédération FO de communiquer aux adhérents et en externe.

Précédent

Suivant

sed ut diam mattis risus. risus commodo Sed fringilla non elit.
Share This