Garde d’enfants à domicile : la FGTA-FO sollicite le Gouvernement pour des mesures urgentes de soutien

La FGTA-FO sollicite le Gouvernement pour qu’il prenne des mesures de soutien en faveur des salariés en télétravail notamment avec la garde des enfants à domicile afin de pouvoir travailler sereinement. Nous demandons une aide du Gouvernement qui permettrait de soutenir les salariés en télétravail et sauvegarderait l’activité des salariés de Garde à domicile.  

La FGTA-FO revendique :

  • Aux Ministres de communiquer sur le fait que la garde d’enfants à domicile est une solution gagnante pour les parents en télétravail, leurs employeurs et leurs enfants. En plus des deadlines, des mails, des réunions en visioconférence, les parents télétravailleurs doivent en effet aussi gérer les demandes pressantes des enfants, la préparation des repas… La garde d’enfants à domicile est, à ce titre, un rouage essentiel de la mise en œuvre du télétravail. On ne peut pas télétravailler et garder ses enfants sans mal faire les deux !
  • Augmenter de 25 à 50 % le crédit d’impôt famille dont bénéficient les entreprises si elles versent une aide financière destinée à financer des gardes d’enfants à domicile, sous forme de CESU par exemple ;
  • Créer un « CESU REBOND », financé par l’État, visant les salariés des classes moyennes et populaires (dont les rémunérations ne dépassent pas 1,6 smic mensuel), n’ayant pas de solution de garde pour leurs enfants ;
  • Majorer de 30 % le complément de libre choix du mode de garde (CMG) versé aux parents (PAJE) pour la garde de leurs enfants de moins de six ans, assurée par une agence de garde d’enfants à domicile.

Pour la FGTA-FO, il y a un double enjeu :

  • D’une part, maintenir l’emploi des salariés de la garde d’enfants à domicile,
  • D’autre part, faciliter le télétravail aux salariés.

Précédent

efficitur. Lorem elit. felis Phasellus Donec massa in ipsum sit non
Share This