Déclaration de la FGTA-FO au Comité International Danone

Samir Taoui membre de la FGTA-FO a lu la déclaration préparée par les membres FGTA-FO du CIC Danone ce 25 novembre 2020 :

“La FGTA-FO dénonce l’intention de la Direction du Groupe de supprimer de 1500 à 2000 postes dans le monde, soit 25% des effectifs sièges pour se lancer dans une course à la rentabilité avec nos concurrents.  

Nous rappelons qu’en avril, 1,5 milliard d’euros de dividendes ont été versés aux actionnaires. LA FGTA-FO avait voté contre cette décision en AG compte tenu du contexte économique difficile qui demande l’effort de tous, actionnaires compris.  

Pour FO, il y a effectivement nécessité d’investir sur les marques, et cela aurait pu se faire en gardant tout, ou une partie de ce capital comme nous l’avions proposé lors du dernier conseil d’administration.   

La FGTA-FO déplore donc qu’une fois de plus, les seules variables d’ajustement en cas de difficultés sont l’humain et l’emploi, alors que d’autres alternatives auraient pu être déployées. 

Nous condamnons ces décisions et rappellent que Danone, entreprise qui se prétend engagée socialement, bénéficie des aides de l’État Français avec l’activité partielle pendant cette crise sanitaire. Quel est l’intérêt pour les salariés que Danone soit passée entreprise à mission, nous nous posons la question. 

Même si vous annoncez que ce plan est dédié aux sites tertiaires, nous avons de grosses inquiétudes concernant une deuxième vague d’un plan annoncé ou masqué qui impacterait cette fois ci les sites industriels.”

La délégation FGTA-FO : Laurent Pouillen (Groupe Danone), Samir Taoui (EDP, produits frais), Marc Favre (Evian Resort), David Doliger (Blédina).

Laurent Pouillen a également lu une déclaration des syndicats internationaux affiliés à l’UITA.

David Doliger a interpellé Emmanuel Faber, DG de Danone, sur l’incompréhension des salariés et a demandé un effort aux actionnaires en 2021.

Précédent

Suivant

amet, Praesent leo. felis risus Phasellus libero venenatis
Share This