Mouvement social chez Jardins du Midi

Le refus par la Direction de verser la prime Macron a mis le feu aux poudres chez Jardins du Midi (fournisseur d’herbes et condiments pour la Grande distribution, groupe Mandar).

Avec le soutien de la section syndicale FO, de nombreux salariés ont entamé des débrayages sur le site de Beaumont-de-Lomagne pour exprimer le malaise social profond qui existe dans l’entreprise et dépasse la question de la prime. D’autres actions sont prévues si la Direction persiste à ne pas ouvrir de négociations.

Les salariés revendiquent :

  • Une revalorisation des salaires à 1600 € net minimum ;
  • Des heures supplémentaires payées à leur juste majoration ;
  • La possibilité de connaître ses dates des congés d’été au plus tard en mars de l’année en cours ;
  • La réinstauration des jours fractionnés (supprimés lors du dépôt de bilan) ;
  • La possibilité de choisir pour chaque salarié les heures et les jours des heures de récupérations ;
  • La mise en place d’un compteur individuel clair et juste de toutes les heures effectuées ;
  • Un référendum sur l’accord d’entreprise.

La FGTA-FO apporte tout son soutien aux salariés en lutte et accompagnera la section syndicale dans l’action.

Précédent

Suivant

Share This