Échec des négociations salariales dans la coiffure !

Après des années de disette pour les salariés, 2 accords de salaires ont pu être signés en 2022 dans la branche professionnelle de la coiffure.

Dans un contexte de forte inflation et de pénurie de main-d’œuvre, la Commission paritaire de ce 21 février 2023 devait permettre d’obtenir une nouvelle augmentation des salaires. La FGTA-FO revendiquait pour sa part 3% d’augmentation générale.

Malgré leurs engagements de maintenir une dynamique salariale décente, les organisations patronales ont annoncé ne pas avoir de mandat pour négocier les salaires ! L’UNEC a évoqué les difficultés du secteur et le CNEC a proposé de travailler sur les niveaux.

Pour la FGTA-FO, organisation syndicale majoritaire dans la coiffure, la refonte des classifications prévue cette année ne doit pas bloquer les salaires, surtout dans un contexte inflationniste.

La FGTA-FO a rappelé que le gouvernement a acté par décret le rapprochement des branches là où les négociations n’avancent pas.

Malgré cela, les organisations patronales ont fait part de leur absence de volonté de poursuivre les négociations salariales dans les prochains mois… ce qui impactera les autres chantiers dans la branche.

La FGTA-FO dénonce une politique sociale au rabais qui oblige à courir après chaque augmentation du SMIC. La future probable augmentation du SMIC devrait d’ailleurs renvoyer le 1er niveau échelon 1 au salaire minimum. Une aberration compte tenu des compétences et du savoir-faire des salariés de la branche.

La FGTA-FO demande donc une réouverture immédiate des négociations pour défendre le pouvoir d’achat des salariés et ouvrir enfin des perspectives aux jeunes qui voudraient rejoindre le secteur.

> Stéphanie Prat
Secrétaire fédérale
Courriel : stephanie.eymeric@fgta-fo.org
Tél. : 06 63 83 59 13

Précédent

Share This