Le réseau FGTA-FO des cadres et des agents de maîtrise

VOUS ACCOMPAGNER AU QUOTIDIEN

POURQUOI ADHÉRER À UNE ORGANISATION SYNDICALE QUAND ON FAIT PARTIE DE L’ENCADREMENT D’UNE ENTREPRISE, QUI PLUS EST À UNE ORGANISATION DONT LE NOM (HISTORIQUE) EST FORCE OUVRIÈRE ?

Parce que les schémas du pas­sé n’ont plus lieu d’être et que, pour une organisation syndicale non catégorielle telle que la FGTA, les cadres et les agents de maîtrise ont besoin, au quotidien, comme les autres salariés, d’un appui et d’un accompagnement pour défendre leurs intérêts.

La Fédération est aussi à leurs cô­tés pour leur proposer des solu­tions concrètes destinées à amé­liorer leur qualité de vie au travail, et des avantages exclusifs : réseau d’experts, commissions spéciali­sées (PSE, égalité professionnelle, etc.), service communication dé­dié, et une plateforme avantages qui offre notamment un appui et des services juridiques, ainsi qu’un outil en ligne permettant de conso­lider les acquis en orthographe professionnelle, le Projet Voltaire…

QUI SOMMES-NOUS ET POUR QUI AGISSONS-NOUS ?

La FGTA-FO est une fédération qui représente et défend les intérêts des salariés – employés, agents de maîtrise et cadres - de six grands secteurs d’activité : Agri­culture/Agroalimentaire, Artisanat alimentaire, Coiffure/Esthétique, Grande distribution, Hôtellerie/ Restauration, Emplois de la famille.

Pour plus d’informations sur le Ré­seau cadres et savoir comment ad­hérer, vous pouvez contacter directe­ment Laurent Rescanières, secrétaire fédéral en charge du Réseau Cadres, par email à l’adresse cadres@fgta-fo.org

L’actualité du réseau

Assurance chômage, les cadres pénalisés

Assurance chômage, les cadres pénalisés

Dans le cadre de la négociation Interprofessionnelle sur l’assurance chômage, le gouvernement a fait le choix de durcir les conditions d’accès aux allocations chômage de l’ensemble des salariés, et particulièrement pour les cadres. Le gouvernement table sur cette...

Négociation encadrement : bilan et analyse des discussions en cours

Négociation encadrement : bilan et analyse des discussions en cours

Le dernier groupe de travail relatif à la négociation sur l’encadrement entre les organisations syndicales de salariés et le MEDEF s’est réuni le 26 juin au siège de l’UNEDIC. FO, représentée par FO-Cadres a participé à l’ensemble des groupes de travail. Elle a pu...

Les mauvaises surprises de la fusion Agirc-Arrco

Les mauvaises surprises de la fusion Agirc-Arrco

Le régime de retraite des cadres, baptisé Agirc, et celui des non-cadres, l'Arrco, ne font plus qu'un depuis le 1er janvier. Une fusion rendue nécessaire par le déficit de l'Agirc et qui se traduit par des changements d'importance : hausse des cotisations et...

Droit à la déconnexion : ce que cela va changer pour les cadres

Droit à la déconnexion : ce que cela va changer pour les cadres

La France est le premier pays au monde à introduire le droit de couper du travail après ses horaires de bureau. Une chance estiment de nombreux éditorialistes étrangers. Mais concrètement que va changer cette loi pour les salariés ? "Encore plus de raisons d'apprécier...

Les priorités FO pour les cadres et agents de maîtrise

Fort de l’expérience de ses représentants, tou(te)s cadres ou AM dans de grandes enseignes du secteur privé, le réseau Cadres vous écoute et vous accompagne pour répondre à vos questions et améliorer vos droits individuels et collectifs, notamment sur les thèmes prioritaires pour vous.

Le télétravail

Le télétravail désigne toute forme d’organisation du travail dans laquelle le salarié travaille, régulièrement et volontairement, hors des locaux de l’entreprise, en utilisant les nouvelles technologies informatiques et de communication alors qu’il pourrait exécuter son travail dans les locaux de l’entreprise.1 Cette définition exclut le télétravail occasionnel et le travail à domicile qui relève de l’article L7412-1 du Code du travail. Elle retient un télétravailleur salarié ce qui exclut les autoentrepreneurs et les salariés des sous-traitants de l’entreprise. Concrètement, il prend principalement trois formes. Le télétravail peut avoir lieu en alternance entre le domicile du salarié et les locaux de l’entreprise, c’est le cas le plus emblématique. Il est qualifié de travail pendulaire. Il peut également prendre la forme du télétravail nomade, le salarié conserve son poste de travail dans l’entreprise mais travaille lors de ses déplacements, que ce soit depuis son domicile, chez les clients ou dans les transports. Enfin, le salarié peut travailler dans un télécentre, espace de bureau hébergeant des télétravailleurs d’une ou de plusieurs entreprises. Dans tous les cas, le travail n’est pas nécessairement effectué en totalité hors des locaux de l’entreprise.

Guide télétravail

Le télétravail : les clefs pour bien négocier sa mise en oeuvre. Ce guide analyse les enjeux actuels du travail en dehors des locaux de l’entreprise. Il définit les objectifs, les outils et la stratégie d’une bonne négociation d’un accord télétravail en examinant les conditions de sa réussite. À la fois pratique, et théorique, grâce à de nombreux exemples concrets, il permet de comprendre les contraintes et la finalité d’un accord collectif pour un télétravail régulé et négocié. > Consulter le guide

Le droit à la déconnexion

C’est le droit pour les salariés de concilier vie personnelle et vie professionnelle, tout en luttant contre les risques psycho-sociaux. Ils doivent avoir la possibilité de ne pas se connecter aux outils numériques et de ne pas être contacté par leur employeur en dehors de leur temps de travail (congés payés, jours de RTT, week-end, soirées...). Ce droit à la déconnexion concerne tous les salariés, principalement ceux qui ont opté pour le télétravail ou qui bénéficient du statut cadre. Ce sont aux entreprises de définir les modalités du droit à la déconnexion. Pour cela, elles sont tenues de rédiger une charte, d’où le besoin primordial d’avoir un syndicat représentatif et compétent pour négocier avec la Direction afin d’aboutir à un accord cohérent.

Contactez le réseau Cadres

Formulaire de contact

14 + 6 =

Charte des valeurs

Respect

Écouter les revendications
Tenir compte des attentes
et des spécificités professionnelles

Expertise

Former et informer les adhérents
Déployer largement le conseil
technique et juridique pour les salariés

Engagement

Défendre fermement les acquis
sociaux et le pouvoir d’achat
Conquérir des droits nouveaux

Audace

Agir pour faire progresser
les situations individuelles
ou collectives
S’ouvrir aux idées nouvelles

Indépendance

Valoriser une vision authentique
de l’action syndicale sans lien
partisan ni idéologique

Persévérence

Négocier, débattre, échanger
pour aboutir à des solutions
justes et équitables

Solidarité

Mutualiser les bénéfices
des contrats et accords
Privilégier les actions collectives

Proximité

Être en permanence aux côtés
des salariés dans les entreprises
pour les soutenir et les défendre

vulputate, Aenean suscipit felis dolor. efficitur. felis