Grande distribution, les augmentations de salaires bloquées par le ministère du Travail

La FGTA-FO a négocié et signé en juin 2018 un accord dans la Grande distribution (convention collective nationale du commerce de détail et de gros à prédominance alimentaire – CCN3305) qui prévoit une hausse des salaires d’1,3% au 1er septembre 2018, avec un premier niveau décroché du SMIC. Cet accord entérine, et c’est historique, l’intégration d’une prime de fin d’année dans la convention collective.

A ce jour, alors que nous approchons de l’année 2019, le décret d’extension de cet accord n’est toujours pas publié par le ministère du Travail, privant de fait des milliers de salariés de la grande distribution d’une augmentation de pouvoir d’achat dans des enseignes non couvertes par des accords collectifs d’entreprises et qui relèvent de la seule convention collective nationale !

A l’heure où notre pays est secoué par une crise du pouvoir d’achat sans précédent, la FGTA-FO s’agace des effets d’annonce du Président Macron. Comme l’a évoqué le Secrétaire général de notre Confédération Yves Veyrier « Le mouvement des gilets jaunes, c’est l’échec de ceux qui n’écoutent pas les syndicats ». Si les pouvoirs publics respectaient davantage le travail de négociation fourni par les organisations syndicales, FO en tête, nous n’en serions surement pas là.

La FGTA-FO appelle donc le ministère du Travail à étendre au plus vite cet accord qui est signé depuis plusieurs mois. Tout retard supplémentaire serait à nouveau préjudiciable aux salariés de la Grande distribution.

PARTAGER
Share Button