Le syndicat FO Coop Atlantique de Saintes fait son AG sur fond de PSE

Le 4 février 2020 s’est tenue l’AG du syndicat FO Coop Atlantique de Saintes en présence de René Ferchaud de l’UD.

En plus de l’élection des nouveaux membres du bureau et des affaires comptables, le sujet central à l’ordre du jour a bien sûr été le PSE en cours.

Après une première convocation mi-janvier des DSC par le directoire pour annoncer le PSE avec une fermeture ferme de l’entrepôt de Condat et une fermeture partielle de l’entrepôt de Saintes, 58 salariés seront licenciés à Condat et, pour le site de Saintes, 84 postes seront supprimés.

Les négociations ont commencé et le calendrier est très chargé en plus de différents dysfonctionnements.

Du point de vue économique, cette fermeture supplémentaire pour la ville de Saintes est une catastrophe. Plusieurs sites de Saintes ont fermé ou sont également en PSE. D’autant plus que la région n’est pas tellement industrielle. C’est aussi une catastrophe pour les 84 familles de salariés qui seront licenciés. Saintes est une ville qui vieilli et qui manque cruellement d’industrie…

En 2019, Coop Atlantique a vendu l’Hyper de Vierzon, et l’Hyper de Limoges est passé sous enseigne des supermarchés. Ce qui fait qu’au 31 décembre 2019, Coop Atlantique finit légèrement en positif.

La situation d’aujourd’hui est très certainement le résultat de décisions qui auraient dû être prises il y a plusieurs années. Le directoire de l’époque le savait mais n’a pas eu le cran de le faire. Il n’y a pas eu assez d’investissements par le passé.

Lors de la fermeture de l’entrepôt d’Ingrandes, le directoire avait pourtant dit que c’était pour la pérennité de Coop atlantique. Notre expert auprès du CSEC nous avait à l’époque prévenu que ce n’était que le début. Deux points noirs chez Coop Atlantique qui sont les services centraux et la logistique. Suite au PSE sur le site de l’entrepôt de Saintes, la conséquence est que 10 postes des services centraux vont disparaitre (sans licenciement mais uniquement des départs “naturels” comme retraite ou fin de CDD).

Pour les 84 postes supprimés, il y a de la mobilité interne qui sera proposée (165 postes de mobilité interne ont été bloqués).

La FGTA-FO assure tout son soutien humain et logistique au syndicat pour la suite des négociations.

Précédent

Suivant

consequat. odio sem, ipsum ut amet, Praesent ipsum ut leo venenatis, mattis
Share This