Pas d’accord de salaires dans les industries charcutières

Lors de la première réunion portant sur la négociation des salaires, la FICT n’avait pas proposé d’augmentation de la grille en se contentant de réajuster les 3 premiers niveaux qui se trouvaient en dessous du Smic.

Lors de la deuxième réunion qui s’est déroulée mercredi 11 février, la FICT a proposé une augmentation de 0,62%.

Aucune des 4 organisations représentatives de la branche ne s’est positionnée pour engager une signature et la FICT a précisé qu’elle ferait une recommandation pour les entreprises adhérentes !

En parallèle de cette négociation sur les salaires, nous avons commencé à travailler en groupe de travail sur le dossier de la « convergence des CCN FICT et ADEPALE ».

Une réunion sur la convergence se tenait le lendemain de la réunion sur les salaires soit le 12 février. Pour rappel, lors des 2 réunions qui se sont tenues sur ce dossier « convergence » nous ne pouvons que constater que la délégation patronale tire la négociation par le bas. Les documents qui nous ont été remis pour travailler ce dossier de convergence ne sont pas aboutis et complexes à travailler…

C’est dans un contexte très tendu que nous nous sommes donc rendus à cette réunion. Nous avons décidé en intersyndicale (FO, CGT, CFDT et CFE/CGC) dès l’ouverture de demander une suspension de séance pour tenir une position collective. A l’unanimité des 4 organisations syndicales nous avons demandé à la FICT et a l’Adepale de revoir « leur copie » et de nous fournir pour la prochaine réunion un document « abouti », ce qui nous permettrait d’avoir une vision plus claire sur la future CCN et de reprendre « la négociation de ce document ».

Précédent

Suivant

ut porta. elit. pulvinar luctus nunc elit. Nullam neque.
Share This