ADEPALE, le cinéma patronal aux dépends des salariés

Rien pour les salariés ! Voilà le bilan de la commission paritaire qui s’est déroulée ce 13 octobre 2021 dans le secteur des produits alimentaires élaborés (ADEPALE) et qui avait pour objets le régime de prévoyance, les salaires et le bilan social dans la branche professionnelle.

Sollicitée par FO sur une nécessaire augmentation des salaires à la suite de la hausse du SMIC, la délégation patronale a fait part de son refus de négocier. Une date a bien été prise au 1er décembre pour parler des salaires… 2022 !

Pour rappel, il n’y avait déjà pas eu d’accord sur les salaires en début d’année lors des négociations annuelles. Une fois de plus, les employeurs n’ont montré aucune considération envers les salariés et leurs représentants. Les consignes gouvernementales d’augmentation des salaires n’ont pas non plus trouvé d’écho.

La délégation FGTA-FO composée de Didier Pieux, secrétaire fédéral, de Jérôme Mahé, DSC FO Agis, et de Catherine Scomparin, DS FO Agis, a décidé de claquer la porte de la réunion. Il en a été de même pour la quasi-totalité des autres organisations syndicales.

La FGTA-FO a demandé aux autres fédérations syndicales de solliciter ensemble le Ministère pour que les prochaines réunions se fassent en Commission Mixte Paritaire, c’est-à-dire sous le contrôle de l’État, afin d’augmenter la pression sur l’ADEPALE.

Précédent

Suivant

Share This